Passage de Google Penguin, ne pas mettre les oeufs dans le même panier.

Après le passage de Google Penguin, chacun remodèle ses techniques de référencements pour se rassurer dans sa capacité à définir des méthodes de référencement efficaces mais surtout de long terme.

Les blogs ont vivement réagis suite au déploiement de Google Penguin, mais en réalité on sent l’amertume de certains qui crient à l’attaque commerciale de Google alors que ces mêmes personnes engrangent des centaines de milliers d’euros grâce au système SEO.

Ce qu’il faut donc savoir c’est pourquoi c’est arrivé et au lieu de poser la faute sur les (larges) épaules de Google, il faut prendre des décisions.

Lorsque nos clients nous contactent pour engager une stratégie de Webmarketing, nous les avertissons toujours que la réussite passe par une stratégie de long terme et que cette dernière se doit d’être White Hat… pour justement éviter les désagréments Panda ou Penguin qui ne sont là en réalité que pour nous rappeler que le 100% SEO n’est pas la solution. Il peut paraître comme étant une solution de développement rapide ou l’on peut se battre contre les plus grands, mais quoiqu’il arrive, la solution efficace est de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.
En conséquence, ce que nous proposons à nos clients devrait faire loi pour tout le monde.

Une bonne stratégie doit répondre à la règle du 33.

La règle du 33, c’est la règle d’Atophisse : elle veut tout simplement dire que nous devons faire 33% de référencement naturel SEO, 33% de SEA, c’est à dire de l’adwords, et 33% de terrain ou de fidélisation. (La règle du 33 ne parle pas de l’action sur les réseaux sociaux, encore trop jeunes pour avoir une impact sur les petites sociétés. Pour les grandes structures, il s’agit d’une stratégie à part entière, indépendante du seul SEO)

Il ne faut pas oublier qu’avant d’être des informaticiens, votre société doit fonctionner et le référencement naturel est au service de votre société comme Google est au service du consommateur final… votre client!

Avec la règle du 33%, vous pourrez alors vous rassurer et surtout faire bouger les lignes en fonction de la période, sans impacter les résultats de votre société.
Par exemple, si vous vendez de bottes fourrées, alors les dépenses en SEA ne seront pas forcément stratégiques d’avril à septembre.
Mais grâce à votre SEO, vous pourrez tout de même vendre ces bottes à ceux qui les recherchent.

Avec les 33% de fidélisation et “d’action commerciale” sur le terrain, vous pourrez alors profiter d’un retour maîtrisé. C’est cette partie de votre action marketing qui doit être la plus importante et la mieux travaillée car, c’est la fidélisation et le retour de votre client qui vous assureront la trésorerie pour vous développer. En cas de retournement Google, votre structure pourra de plus se réorienter sans conséquences financières dramatiques puisque vous l’aurez prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*