L’achat de Backlink, attention aux propositions

J’ai reçu cette semaine sur mon annuaire de l’informatique, une inscription d’une société qui propose de la vente de backling, et comme toute personne souhaitant faire du référencement sérieux, je l’ai tout proprement dégagé. En effet, vendre du backling n’a rien à voir avec vendre une action de référencement puisque l’on intervient que sur une seule action, souvent loin d’être efficace. Par conséquent, il fallait bien réagir et je souhaite m’expliquer pourquoi il est dangereux de faire appel à ce type de prestataire.

L’achat de backlink est un procédé que Google a du mal à vérifier, mais qu’il interdit totalement. Pourtant la tentation est grande pour ceux qui souhaite accélérer le référencement de leur site de mettre 100 ou 200 euros histoire de booster le positionnement de son site. Et il est bien difficile de démontrer qu’il y a eu un échange commerciale sur certains backlink puisque si Google parvient à savoir pas mal de chose, il ne peut mettre son nez dans les factures.

  • Pourquoi est il dangereux d’acheter de liens? et surtout pourquoi il ne faut pas le faire? La réponse est assez simple, c’est que un échange de lien doit être calculé et minutieusement réfléchi. Lorsque l’on achète 1000 liens d’un seul coup, Google va se rendre compte que le référencement s’est fait en une fois, et cherchant à savoir si le site est de qualité, il va s’attendre à ce que cette grande dose de backlink continue encore, puisque la régularité est un point essentiel. Dès lors, effectivement le site va être booster pour prendre des positions plutôt sympa, mais vous pourrez également observer que quelques mois après votre site va complètement chuter.

Et oui, le problème ,c’est que Google s’attend de plus en plus à de la régularité dans les actions que l’on mène, mais qu’il s’attarde aussi beaucoup plus sur la structure des pages, son contenu et que les sites qui font uniquement du backlink ne peuvent jamais être au delà de la deuxième page, hormis peut être sur des termes de longue traîne.

Ce n’est donc pas une méthode, mais à l’aube du référencement et de sa commercialisation, beaucoup de sociétés qui parviennent à convaincre des néophytes sur la magie commerciale de ces pratiques gagne de l’argent sur ces pratiques scandaleuses car pénalisante sur le long terme pour des sociétés qui y souscrivent sans en connaître les conséquences.

Ainsi, si vous êtes amené à recevoir de telles offres, nous vous conseillons clairement de refuser et faire appel à quelqu’un qui vous démontrera que le référencement, c’est une histoire de long terme, c’est une question de patience et c’est surtout l’alliance de différentes actions dont la première reste la définition d’un contenu de grande qualité.