Google Pingouin et les liens nofollow

Toujours dans le sujet qui fâche beaucoup de référenceurs, je souhaitais m’arrêter sur le cas du fameux lien nofollow.

Le lien nofollow, indice précoce de l’arrivé du Pingouin.

Mis en place après les nombreux abus, les liens nofollow ont permis de faire le ménage. Ce fut en quelque sorte un premier “pingouin” pour stopper l’utilisation massive de liens artificiels.

En réalité, si on fait le point, dans les années 2009 et 2010, le meilleur moyen d’être bien référencé, c’était le backlink à outrance.

L’objectif de chacun était donc de créer des liens artificiels en commentant tout et n’importe quoi. Pour lutter contre cela, Google a donc créer le lien nofollow, permettant alors de faire la différence entre un pure backlink et un simple commentaire, là pour commenter et non pour emprunter du Pagerank;)

Le lien nofollow, désormais nécessaire.

Source Seomix.fr

Mais le lien nofollow est maintenant nécessaire. Penguin fait appel au naturel et estime qu’un site qui n’a aucun lien nofollow est un site qui ne cherche que l’optimisation. Un peu de nofollow est donc nécessaire pour prouver le naturel et surtout pour prouver l’activité du site.

C’est pourquoi il faut en plus de ces liens, les créer sur des plateformes qui traitent du sujet, témoignant ainsi d’une véritable activité dans votre domaine, et donc d’une certaine efficacité. Le message de google est assez simple : Vous êtes actif dans un domaine, vous savez en parler, vous êtes reconnu? Il semble donc que votre site témoigne d’un certain sérieux.

Alors, ce n’est pas en créant des nofollow que tout va changer, mais c’est en prouvant que la répartition entre les dofollow et les nofollow est “normale” que vous pourrez vous écarter de cette partie génante de l’algorithme.

2 thoughts on “Google Pingouin et les liens nofollow

  1. Sous Penguin, il vas être de plus en plus difficile de se crée une notoriété de manière non naturel.

    L’achat sauvage de back-link n’est plus un bon parie.

    Je pense qu’il y aura un retour en force du marketing opérationnel.

  2. Je paris sur une sur-optimisation en “naturel”.
    Trouver du nofollow, sur dofollow, du forum, du blog, par contre plus d’échange qui n’est pas naturel … d’un point de vue Google.

    Les annuaires sont à priori encore pas vue comme une bête noire, encore que…

    De plus comme vous dites sur l’article, un bon contenu bien clair ça le fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*