• Home
  • /Archive by category 'SEO'

Archive for ‘SEO’

Référencement SEO : Google Pony arrivé le 17 novembre?

Le 17 novembre, certains ont pu voir des changements importants dans leur et la communauté du SEO, guidée par Searchmetrics, a tout de même tremblé!A peine relevé de Penguin, Google semble avoir remanié son algorithme.
Mais rien de défini, puisque si certaines baisses sont constatées, on ne peut pour l’instant pas parler d’un tremblement équivalent à Penguin.
Certaines positions passent de 3-4 à la 3ème page, mais pas de sandbox a priori.

Contrairement aux précédents changements d’algorithmes où on savait d’où cela venait (blackhat), les quelques sites ayant constatés une forte chute de traffic le 17 novembre 2012, ne savent pas vraiment pourquoi…

Crédits Searchmetrics

Autre point important que je soulève, pourquoi l’une des références française, Abondance, sur la question du SEO n’a même pas réagit? Pas d’article, pas d’analyse… c’est surprenant et cela indique peut être qu’autre chose arrive et que Google Pony n’est pas finalement encore arrivé dans sa version complète…

On sait en revanche que c’est la longue traîne qui est atteinte. Certains gagnent, d’autres perdent… mais comme toujours, Google pousse vers LE site de qualité, nativement créé pour le contenu qu’il a, et rien de plus.

Avertissement de Matt Cutts: Baisse de pagerank et vente de liens.

Sanction directe pour la vente de lien : Chute du PageRank

Impossible pour Google de détecter les sites qui font de la vente de lien?

Impossible n’est pas Google et une fois de plus, il le démontre.

Dans son dernier article, Matt Cutts rappel les fondamentaux en matière de backlinking et explique les dernières sanctions tombées pour les sites pratiquant la location ou la vente de liens.

En faisant chuter le pagerank, Matt Cutts et son équipe en charge de la qualité casse deux préjugés:

  • Celui comme quoi Google serait incapable de jauger la qualité d’un site web.
  • Celui qui indique que le PageRank n’a plus aucune valeur.

Dernier coup fatal pour les échangeurs intempestifs de backlink.

En atteignant directement le pagerank, les échanges de liens sont définitivement troublés. Désormais, il va être délicat de connaître le poids de tel ou tel site internet.

Difficile donc de mettre en avant son site pour récupérer un lien si ce dernier? malgré son âge et ses placements, ne possède qu’un PR de 1 alors qu’il était à 3 auparavant.

Cependant pour les plus avancées dans les questions SEO, on peut effectivement voir que Matt Cutts parle du Toolbar PageRank et non du PageRank directement, puisque ce dernier est seulement connu par Google.

Cela indique également que nous ne pouvons plus réellement compter sur les TPR, calculés par des plugins autrefois efficaces, mais désormais à oublier pour les sites rétrogradés.

La PageRank a donc de la valeur !

Il est donc évident que le PageRank va faire l’objet de toutes les attentions.

Google, à travers l’article sur la baisse du Page Rank de Matt Cutts, renvoi aux précisions de la page consacrée aux recommandations pour le SEO.

Une nouvelle fois il veut que les référenceurs se concentrent sur les indications et cessent de “tricher”.  Mais quelques spécialistes du SEO, plus septiques, voient dans la sanction, une nouvelle forme d’intimidation pour éviter les pratiques douteuses.

Un simple lien, bien placé dans le bon contexte, peut être vendu très cher, sans pour autant que Google s’en rendent compte.

La conclusion semble donc être la suivante : Google pénalise la vente des mauvais liens.
Mais quid de la vente de liens de qualité? Moins nombreux ils sont très rémunérateurs pour leur propriétaire, mais il est difficile de les détecter. En réponse au Webmaster que Matt Cutts décrit dans son article,  il indique qu’il ne faut pas sous-estimer Google. La preuve? Il lui a fournit deux fois plus de renseignements sur son propre site, ce qui a certainement du forcer ce dernier au silence.

Bonne rentrée à tous!

 

Comment définir une “canonical page”?

La définition d’une page canonical, désormais indispensable.

Source : Seomoz.org

Je ne suis pas revenu sur cette notion pourtant essentielle pour le référencement naturel de certains sites internet. Il était donc temps de s’attarder dessus.

En fonction de votre métier, votre site internet peut prévoir la gestion de nombreuses catégories qui s’organisent par la taxonomie. Le contexte de ces sites imposent d’organiser la perception de votre contenu par Google.

Par exemple, si vous êtes une société consacrée à la formation professionnelle et que vous travaillez sur toutes les villes de France sur de nombreux domaines, il faudra organiser votre site à peu près comme ci-après:

  • Formation Type A dans la ville 1
  • Formation Type B dans la ville 2
  • Formation Type C dans la ville 3…

Vous allez donc créer un contenu “commun” afin d’éviter de devoir reprendre le contenu pour chacune de vos villes. Google comprend alors que votre objectif n’est pas le duplicate content à l’intérieur de vos pages, mais plutôt la volonté de préciser que votre activité de formation est large et sur toutes les villes de France.

Pour cela, il faut donc définir la page de référence au niveau du contenu.
Si par exemple vous souhaitez préciser toutes les formations informatiques dans tous les arrondissements de Paris, votre page canonique sera la page “formation informatique paris”.
Je prends cet exemple de façon choisie, puisque la formation est l’une de nos principales activités et dans le développement d’un site internet dédié au sujet, nous sommes tous simplement obligé de faire très attention à cette notion de page canonique. Google choisi, mais parfois, il faut pouvoir l’aiguiller pour s’assurer que la page que l’on souhaite voir apparaître soit la bonne.

Une fois choisi, il faut installer votre page canonique.

L’installation d’un page canonique, n’est en réalité par la bonne formule. Il s’agit de l’insertion d’une balise permettant de rendre la page canonique.

Pour cela, il vous suffit d’aller dans les pages concernées et d’installer le code suivant entre les balises <head> </head>

<link rel="canonical" href="http://www.monsite.com/formation-informatique-paris"/>

Le lien ci-dessus étant la référence que vous avez donc défini, Google ira capter le contenu de cette page pour déterminer la qualité du site.

 Vous ne savez pas comment choisir votre page?

Ne vous inquiétez pas, Google explique dans son support consacré à la question  de l’attribut rel=”canonical”, que l’installation de cette balise est une option dans le cas ou vous souhaiteriez que ce soit vous le décideur. Si vous ne savez pas trop, l’algorithme de Google fera le boulot.

Si vous constatez par exemple avoir référencé une page de votre site sur un mot clef précis et que c’est un autre page qui apparaît, c’est parce que Google a décidé pour vous de le faire. Si vous souhaitez faire un ajustement, l’insertion de l’attribut vous permettra de le faire.

Voilà pour ces quelques précisions sur le sujet. Elles me semblent essentielles à déterminer à l’heure ou l’utilisation de la taxonomie se fait de plus en plus grande.

Mise à Jour du PageRank ! Retour de Google en force !

Un mot rapide sur ce blog sur lequel je ne laisserai malheureusement qu’une remarque : L’immense mise à jour des Pagerank de la plupart des sites internet ces deux derniers jours. Des mises à jour qui permettent à beaucoup de sites internet de se faire remarquer et à d’autres d’essuyer les fruits de malencontreux échanges de liens trop fort.

 

Des pénalités que l’on peut voir jusque sur notre réseau de sites internet avec l’ensemble de nos derniers sites en PR1 à 2, tous désormais en PR3.

Nos PR3 profitent également de notre stratégie efficace puisque chacun d’entre eux prennent des PR4, toujours efficaces pour avoir les moyens d’échanges de liens efficaces.
Quant à la raison réelle et technique, nous vous tiendrons au courant des détails de cette évolution et surtout des raisons de cette évolution. Certainement une avance de Google Panda… qui s’il n’intervient pas dans l’algo de Google, annonce tout de même de très grands changements.

Les balises H1, H2, H3 et leur importance dans le référencement

Tout le monde sait désormais que pour un bon référencement, il est plus que nécessaire d’avoir une excellente qualité éditoriale avec une construction de contenu guidée par les balises h1, h2, h3, etc…

Mais le piège à éviter est de construire son contenu comme une copie d’étudiante, car dans un livre, s’il peut y a voir plusieurs chapitres, un page web ne doit contenir en réalité qu’une seule balise H1. Ok pour les autres h2 ou h3, mais le H1 doit être unique. Après avoir fait quelques tests sur deux sites à peu près identiques qui me servent de laboratoire pour vérifier si les infos guidant l’actualité du référencement sont efficace, j’ai pu voir que deux pages, identiques, référencées de façon indépendantes, ont pu voir leur référencement modifié lors de la suppression de la double balise H1.

Donc? Et bien, si “Abondance”, une des très bonnes références en matière de SEO, le disait, après avoir testé, le conséquence de la bonne utilisation de ces balises est claire. Il ne faut pas jouer avec les balises H1, à n’utiliser qu’une seule fois par contenu.

En revanche, pour les balises h2, h3 et autres, aucun problème. Mais je vous conseil tout de même de larguer au moins une centaine de mots entre chaque balise pour éviter que la construction de votre page ne soit que l’architecture. L’architecture est là pour servir le contenu comme support, et non l’inverse

La question des annuaires pour le référencement

Les annuaires pour le référencement nous permettent à tous de profiter de backlinks ciblés avec un contenu choisi… Le backlink est effectivement très important, mais perd de la puissance par rapport à la qualité du contenu. En réalité, l’utilisation massive d’annuaire a un effet favorable pour le positionnement de votre site internet, mais ne permet pas de tout faire.
Lorsque vous lancez une campagne de linking externe, il faut en fait faire très attention à la régularité de ces soumissions. Avec une soumission soutenue de plusieurs dizaines d’annuaires par jour, vos positions vont bien évidement bougées, mais pour combien de temps? Si vous lancer trois semaines intensives, Google s’attendra à ce que cela continue, il vous offrira donc des positions à l’unique condition que vous poursuiviez ce rythme. C’est donc très dangereux, car il est difficile de faire des soumissions à outrance, sauf si vous avez une collection de secrétaires chez vous qui tapent toute la journée.

Il faut donc “faire de l’annuaire”, mais ne pas en abuser. Pour un nouveau site, il est donc bon de lancer une campagne de 80 à 100 liens par mois pour les 6 premiers mois, puis de ralentir ensuite avec 40 à 50 liens par mois, puisqu’une fois le backlinking en place, c’est la qualité de votre contenu qui prendra le dessus. Il faudra donc privilégier le contenu frais, et les échanges de liens ciblés.

Alors, pour les quelques règles essentielles, évitez les annuaires payants, la pratique est interdite par google, il ne sert donc à rien de le faire puisque beaucoup d’autres annuaires vous proposerons de liens en durs de qualité.
Pour commencer votre référencement, nous vous invitons à démarrer par les annuaires spécialisées qui vous apporteront un champ lexical adapté à votre site ce qui vous permettra, au delà du lien, de profiter d’un contenu similaire.
Si votre site parle de meuble ou de décoration, il faut privilégier les annuaires de décoration. En revanche pour un site basé sur l’informatique, un annuaire informatique aura plus de poids qu’un annuaire généraliste.

Voilà pour un rapide point sur les annuaires et n’oubliez pas que l’essentiel dans la soumission de lien, c’est la régularité de soumission…

L’importance des blogs dans une stratégie de référencement.

L’importance des blogs dans le référencement.

Le référencement fait appel à différentes techniques dont la plupart sont connus par beaucoup de webmaster, mais ce qui prime et revient à la mode pour google, c’est véritablement la qualité du contenu est la fraîcheur de la première page qui prenne de plus en plus de place. S’il est vrai que la backlinking produit son effet, la plupart des référenceurs pariant sur l’efficacité de long terme savent qu’il faut avant tout produire du contenu que l’on délimite dans le champ lexical du domaine sur lequel on travail.

Ainsi, les blogs pour le contenu, le rafraîchissement permanent sont très efficaces à condition de ne pas être de simples vitrines de répétition de textes bourrés de mots clefs. Il faut de l’actualité puisque c’est ce qui permettra à de nombreuses personnes de le lire, de passer du temps dessus et ainsi de l’enrichir indirectement, ce qui produira l’effet qui vous cherche, un référencement de longue traine, à la manière d’un forum mais avec un temps de passage sur le blog beaucoup plus long.

Il n’est donc pas rare de voir des blogs hyper puissants prendre le pas sur des forum pourtant très larges et très complets. Mais attention, il faut garder à l’esprit que votre blog doit être collaboratif et non un plateforme de spamming qui permettrait à tous les furieux du crédit, du sexe et du casino de passer leur temps à vous dire que votre article est passionnant.  Je le dis en connaissance de cause  ayant pratiqué ces méthodes il y a deux ans pour l’un de mes clients dans l’immobilier. Ca a pris au début pour finalement beaucoup de travail et des résultats en baisse. Mais comme toute technique d’avant qui brutalisait le référencement, il faut aujourd’hui les abandonner pour laisser la place à l’efficacité de long terme, car ce qui compte, ce ne sont pas forcément les premières positions sur un seul mot clefs, ce qui compte, c’est le nombre de visites et pour cela la longue traîne reste le meilleur moyen, à condition d’avoir un site qui le permet. Ainsi, notre ami dans l’immobilier, qui ne faisait que de la vente de maison à Nantes s’est trouvé un peu dans l’impasse quand nous lui avons demandé de rechercher des termes un peu plus larges permettant d’évoluer vers quelque chose de plus long dans les expressions et de plus large dans le champs lexical.

C’est ainsi que nous lui avons conseillé de parler en ligne, par un blog bien construit et fournit d’au moins deux articles par semaine, de son métier et surtout de son expertise. Ce dernier étant un grand spécialiste de l’expertise immobilière pour les maisons, son blog a très vite été consulté pour fournir un taux de visite important. Il s’est aujourd’hui en réalité pris au jeux et publie tous les jours. Son blog lui ramène même des clients hors de Nantes ce qui le ravit. Bref, le blog permet de construire une image, de parler de votre métier et de linker quelques sites avec efficacité dans le domaine que vous avez choisi.

Voilà pour l’esprit, mais dans la technique, il faut être plus précis:

  • Il faut construire un blog si vous ne parler que d’un thème, en revanche, le multi-blogging dans le cadre d’un blog multi-thème va vous permettre d’être beaucoup plus efficace si vous les héberger de façon différentes avec des ip qui changent. L’avantage? Plus d’ip suppose des utilisteurs et admin différents, sous le même nom de domaine, ce qui n’est pas mal vu du tout par les robots google. Donc? Et bien multiplier les utilisteurs, et les participations externes. Par la sutie, il vous faudra backlinker ces différents sous-blogs au maximum et chacun de son côté, afin de maximiser le PR interne, que chacun connaît et reconnaît comme étant une bonne source d’efficacité pour relever le nom de domaine principal.

Voilà, bonne créa et surtout bon blogging, c’est toujours plus sympa d’écrire sur un blog plutôt que de produire de la pure page web sans trop de conviction!!

Google Caffeine, changement interne pour des répercussions indirectes…

Google Caffeine?

J’ai déjeuné avec l’un de mes amis, qui me parlait du fameux mayday et de la répercussion plutôt positive sur son référencement. Sans qu’il puisse l’expliquer, tenant un boutique répartie par ville, il a directement profiter de l’efficacité de son référencement sur les pages périphériques et a enregistré une augmentation de 7% de sa fréquentation globale, essentiellement sur la longue traîne.
Une efficacité que j’ai donc pu noter mais qui ne me surprend pas plus que ça puisque j’ai pu voir que l’un de mes sites associé à une ville a profiter également de ce changement d’algo.

Bref, nous en avons surtout profité pour reparler de Google Caffeine, qui contrairement à tout ce qui est annoncé, a eu beaucoup plus d’effet sur le référencement de certains sites.

Je m’explique : L’objectif de caffeine, c’était de restructuré l’infrastructure interne de google pour rendre son crawl plus efficace et plus rapide.

Que je dis plus efficace, je mesure le poids de ce mot : Si google est plus efficace, c’est donc qu’il passe plus de temps sur nos codes pour en faire une véritable expertise. Alors pour les pros du référencement, ça ne change pas tellement, en revanche, pour les plus novices, qui forcent le backlinking sans véritablement s’occuper  de leur qualité de code ou de leur contenu, et bien ces derniers se sont vus totalement pénalisés puisque Google se rend compte de la pauvreté d’un contenu qui ne bouge pas. Conséquence, ils perdent tous les jours les positions pour lesquels ils se sont tant battus.

J’ai pu voir cela sur l’un de nos sites dédiés à la vente de  consommables sur internet. C’était une vieille boutique qu’on a transformé en un site de renseignement tarifaire, basé sur un techno tapé à la main et qui avait un paquet de fautes. Tout marchait, mais le code n’était pas dans les normes W3C. Conclusion, chute totale malgré un fort PR du au fort Backlinking en raison de l’âge du site.

Bref, au final, le site est Out et il semble que Caffeine se soit arrêté chez nous un peu plus longtemps que d’habitude sur ce site ! Bref, nous sommes en train de reprendre le code sur un trend frameword, qui au delà de la simplicité de mise en place, propose un code hyper propre. On verra ce que ça change, sachant que les autres “critères” SEO sont respectés. On pourra alors voir si Caffeine a changé la donne sur ce genre de site !

L’achat de Backlink, attention aux propositions

J’ai reçu cette semaine sur mon annuaire de l’informatique, une inscription d’une société qui propose de la vente de backling, et comme toute personne souhaitant faire du référencement sérieux, je l’ai tout proprement dégagé. En effet, vendre du backling n’a rien à voir avec vendre une action de référencement puisque l’on intervient que sur une seule action, souvent loin d’être efficace. Par conséquent, il fallait bien réagir et je souhaite m’expliquer pourquoi il est dangereux de faire appel à ce type de prestataire.

L’achat de backlink est un procédé que Google a du mal à vérifier, mais qu’il interdit totalement. Pourtant la tentation est grande pour ceux qui souhaite accélérer le référencement de leur site de mettre 100 ou 200 euros histoire de booster le positionnement de son site. Et il est bien difficile de démontrer qu’il y a eu un échange commerciale sur certains backlink puisque si Google parvient à savoir pas mal de chose, il ne peut mettre son nez dans les factures.

  • Pourquoi est il dangereux d’acheter de liens? et surtout pourquoi il ne faut pas le faire? La réponse est assez simple, c’est que un échange de lien doit être calculé et minutieusement réfléchi. Lorsque l’on achète 1000 liens d’un seul coup, Google va se rendre compte que le référencement s’est fait en une fois, et cherchant à savoir si le site est de qualité, il va s’attendre à ce que cette grande dose de backlink continue encore, puisque la régularité est un point essentiel. Dès lors, effectivement le site va être booster pour prendre des positions plutôt sympa, mais vous pourrez également observer que quelques mois après votre site va complètement chuter.

Et oui, le problème ,c’est que Google s’attend de plus en plus à de la régularité dans les actions que l’on mène, mais qu’il s’attarde aussi beaucoup plus sur la structure des pages, son contenu et que les sites qui font uniquement du backlink ne peuvent jamais être au delà de la deuxième page, hormis peut être sur des termes de longue traîne.

Ce n’est donc pas une méthode, mais à l’aube du référencement et de sa commercialisation, beaucoup de sociétés qui parviennent à convaincre des néophytes sur la magie commerciale de ces pratiques gagne de l’argent sur ces pratiques scandaleuses car pénalisante sur le long terme pour des sociétés qui y souscrivent sans en connaître les conséquences.

Ainsi, si vous êtes amené à recevoir de telles offres, nous vous conseillons clairement de refuser et faire appel à quelqu’un qui vous démontrera que le référencement, c’est une histoire de long terme, c’est une question de patience et c’est surtout l’alliance de différentes actions dont la première reste la définition d’un contenu de grande qualité.

Attention à l’achat de backlink

J’ai reçu cette semaine sur mon annuaire de l’informatique, une inscription d’une société qui propose de la vente de backling, et comme toute personne souhaitant faire du référencement sérieux, je l’ai tout proprement dégagé. En effet, vendre du backling n’a rien à voir avec vendre une action de référencement puisque l’on intervient que sur une seule action, souvent loin d’être efficace. Par conséquent, il fallait bien réagir et je souhaite m’expliquer pourquoi il est dangereux de faire appel à ce type de prestataire.

L’achat de backlink est un procédé que Google a du mal à vérifier, mais qu’il interdit totalement. Pourtant la tentation est grande pour ceux qui souhaite accélérer le référencement de leur site de mettre 100 ou 200 euros histoire de booster le positionnement de son site. Et il est bien difficile de démontrer qu’il y a eu un échange commerciale sur certains backlink puisque si Google parvient à savoir pas mal de chose, il ne peut mettre son nez dans les factures.

  • Pourquoi est il dangereux d’acheter de liens? et surtout pourquoi il ne faut pas le faire? La réponse est assez simple, c’est que un échange de lien doit être calculer et minutieusement réfléchi. Lorsque l’on achète 1000 liens d’un seul coup, Google va se rendre compte que le référencement s’est fait en une fois, et cherchant à savoir si le site est de qualité, il va s’attendre à ce que cette grande dose de backlink continue encore, puisque la régularité est un point essentiel. Dès lors, effectivement le site va être booster pour prendre des positions plutôt sympa, mais vous pourrez également observer que quelques mois après votre site va complètement chuter.

Et oui, le problème ,c’est que Google s’attend de plus en plus à de la régularité dans les actions que l’on mène, mais qu’il s’attarde aussi beaucoup plus sur la structure des pages, son contenu et que les sites qui font uniquement du backlink ne peuvent jamais être au delà de la deuxième page, hormis peut être sur des termes de longue traîne.

Ce n’est donc pas une méthode, mais à l’aube du référencement et de sa commercialisation, beaucoup de sociétés qui parviennent à convaincre des néophytes sur la magie commerciale de ces pratiques gagne de l’argent sur ces pratiques scandaleuses car pénalisante sur le long terme pour des sociétés qui y souscrivent sans en connaître les conséquences.

Ainsi, si vous êtes amené à recevoir de telles offres, nous vous conseillons clairement de refuser et faire appel à quelqu’un qui vous démontrera que le référencement, c’est une histoire de long terme, c’est une question de patience et c’est surtout l’alliance de différentes actions dont la première reste la définition d’un contenu de grande qualité.