• Home
  • /Archive by category 'Référencement Google'

Archive for ‘Référencement Google’

Comment définir une “canonical page”?

La définition d’une page canonical, désormais indispensable.

Source : Seomoz.org

Je ne suis pas revenu sur cette notion pourtant essentielle pour le référencement naturel de certains sites internet. Il était donc temps de s’attarder dessus.

En fonction de votre métier, votre site internet peut prévoir la gestion de nombreuses catégories qui s’organisent par la taxonomie. Le contexte de ces sites imposent d’organiser la perception de votre contenu par Google.

Par exemple, si vous êtes une société consacrée à la formation professionnelle et que vous travaillez sur toutes les villes de France sur de nombreux domaines, il faudra organiser votre site à peu près comme ci-après:

  • Formation Type A dans la ville 1
  • Formation Type B dans la ville 2
  • Formation Type C dans la ville 3…

Vous allez donc créer un contenu “commun” afin d’éviter de devoir reprendre le contenu pour chacune de vos villes. Google comprend alors que votre objectif n’est pas le duplicate content à l’intérieur de vos pages, mais plutôt la volonté de préciser que votre activité de formation est large et sur toutes les villes de France.

Pour cela, il faut donc définir la page de référence au niveau du contenu.
Si par exemple vous souhaitez préciser toutes les formations informatiques dans tous les arrondissements de Paris, votre page canonique sera la page “formation informatique paris”.
Je prends cet exemple de façon choisie, puisque la formation est l’une de nos principales activités et dans le développement d’un site internet dédié au sujet, nous sommes tous simplement obligé de faire très attention à cette notion de page canonique. Google choisi, mais parfois, il faut pouvoir l’aiguiller pour s’assurer que la page que l’on souhaite voir apparaître soit la bonne.

Une fois choisi, il faut installer votre page canonique.

L’installation d’un page canonique, n’est en réalité par la bonne formule. Il s’agit de l’insertion d’une balise permettant de rendre la page canonique.

Pour cela, il vous suffit d’aller dans les pages concernées et d’installer le code suivant entre les balises <head> </head>

<link rel="canonical" href="http://www.monsite.com/formation-informatique-paris"/>

Le lien ci-dessus étant la référence que vous avez donc défini, Google ira capter le contenu de cette page pour déterminer la qualité du site.

 Vous ne savez pas comment choisir votre page?

Ne vous inquiétez pas, Google explique dans son support consacré à la question  de l’attribut rel=”canonical”, que l’installation de cette balise est une option dans le cas ou vous souhaiteriez que ce soit vous le décideur. Si vous ne savez pas trop, l’algorithme de Google fera le boulot.

Si vous constatez par exemple avoir référencé une page de votre site sur un mot clef précis et que c’est un autre page qui apparaît, c’est parce que Google a décidé pour vous de le faire. Si vous souhaitez faire un ajustement, l’insertion de l’attribut vous permettra de le faire.

Voilà pour ces quelques précisions sur le sujet. Elles me semblent essentielles à déterminer à l’heure ou l’utilisation de la taxonomie se fait de plus en plus grande.

Les sites de communiqués de presse pénalisés par Google

Penguin risque de faire des petits puisque Google annonce clairement son intention de continuer à travailler sur la question des liens de mauvaises qualités.

Encore avant-hier, à l’occasion d’une formation sur Adwords, le formateur insistait sur le fait que Google sur tous ces produits de SERP, axait ses recherches et ses efforts sur les questions sémantiques.

Les communiqués de presse sont donc dans le viseur de Google et tombent les uns après les autres. Google explique que la récréation est fini pour tous ceux qui ont créé des sites exclusivement  dédiés à la création de liens artificiels.

Google parle en réalité de toutes les techniques qui s’écarteraient d’une stratégie de long terme. Le fameux “prenons le temps de bien faire” que nous déclarons à nos clients prend  ici toute sa valeur, puisqu’on peut voir depuis 3 à 6 mois, que la progression des positions se fait plus par l’évolution du site que par une statégie de netlinking brutale.

Le sujet des communiqués de presse permet à Google de détailler son objectif.

Pour Panda, les gens savaient qu’ils avaient joué avec le feu. Mais pour Penguin, beaucoup de personnes se retrouvent avec des sites à la rue pour quelques mauvais backlink de sites oubliés. Google se rend compte qu’il faut agir et c’est précisément ce qu’il se passe dans le dernier article que nous pouvons lire sur le sujet :  https://sites.google.com/site/webmasterhelpforum/fr/fr-posts/communiqus-de-presse-backlink-netlinking-consignes-de-qualite

Le message est donc clair, faites le ménage, expliquez nous le pourquoi et le comment de ce dernier, puis re-soumettez nous votre site.
Pour la première fois, Google accepte de considérer un site précédemment blacklisté que l’on dit d’ailleurs “sandboxé”. Un site atteint par Penguin peut donc être réintégré (rien de nouveau) et revenir dans les positions de la belle époque, à condition que les méthodes soient les bonnes.
Il faut donc travailler sur son site : Pour ma part, je n’ai que deux sites qui ont été touchés sur les très nombreux que nous avons. Et c’est précisément ceux qui utilisaient des méthodes “trop violentes”. Pas très importants, ces sites avaient les exigences du direct (sites sur les élections présidentielles). Nous avions clairement consciences que nous en faisions trop, mais à l’approche d’une date… peu importe, Penguin a traité la question.
Après un gros nettoyage il est revenu dans les positions principales, en revanche, une chose est certaine, nous maîtrisions nos backlinks, ce qui s’est donc avéré facile.
C’est pourquoi il est impensable de travailler sur des sites de communiqués de presse dédiés à la création de liens fictifs.

Bref, de notre côté, nous continuons d’axer notre stratégie sur le premier des mots clefs : “Stratégie de long terme”.

Les 10 conseils Atophisse pour engager une base solide de référencement Google!

Les 10 conseils de base pour votre référencement sur Google.

Lorsque nous intervenons pour le référencement d’un site internet sur Google, nous expliquons à nos clients qu’il est essentiel de travailler sur une bonne base. Comme en cuisine, il ne faut pas espérer préparer un bon gâteau sans bons ingrédients.

Pour le référencement, le meilleur ingrédient.. c’est le site lui même !

C’est à nos équipes de vous conseiller et de vous engager dans la création d’un site de qualité, mais malheureusement, avoir un budget pour le référencement ne veut pas forcément dire que vous avez un budget pour la création ou la reprise totale de votre site. C’est pourquoi nous vous laissons quelques pistes à suivre afin de vous assurer d’une bonne base qui vous servira pour un référencement futur.

Depuis les derniers passages de Panda, Google oriente son algorithme vers les éléments internes au site, avec un penchant très fort pour le contenu. Comme tout le monde dit Content is king!

Mais si le contenu est essentiel, n’oublions pas que c’est le site lui-même dans la gestion et la considération de ce contenu qui fait la différence.

Voilà donc les 10 éléments de bases à respecter pour votre référencement !

  1. La qualité de votre code : En aucun cas votre code ne doit contenir des fautes. Pour cela, valider avec le check w3c, qui vous sera bien précieux : http://validator.w3.org/
  2. Garder une proportion de textes / images doit être raisonnable et doit varier si vous êtes sur un blog. Sans parler de pourcentage (pas le temps pour la plupart de compter les mots et de prendre une calculette sur un site de 300 pages;) ) il faut vous dire qu’une image tous les 300 mots n’est pas désagréable pour le lecteur, et Google le sait bien !
  3. Balises “alt” sur vos images : Essentiels de ne pas les oublier, cela pourrait faire croire à Google que nous n’aimez pas les personnes à mobilité réduite sur internet.
  4. Dans vos textes : Débrouillez vous pour mettre des Titre : H1, H2, H3…, j’ai réalisé un post sur le l’importance des balises title pour le référencement.
  5. Il faut garder des URL propres : http://www.atophisse.com/ferza/F/%FZ ne fonctionnera pas. Il faut préferer un http://www.atophisse.com/formation-informatique-dif/
  6. N’oubliez pas les balises meta. C’est comme le bac ! Ça ne sert à rien, mais on ne peut prétendre à rien sans les avoir!
  7. Actualiser le site régulièrement.
  8. N’oubliez pas de poser quelques liens sortants, afin de montrer que votre site n’a pas été créé, uniquement pour faire une réserve de “jus de liens”.
  9. Créer un compte facebook sur lequel vous publiez au sujet de votre site
  10. Créer un compte twitter sur lequel vous publiez au sujet de votre site.

Une fois ces éléments respectés, une agence pourra travailler dans de très bonnes conditions. Et ces quelques conseils sont à la portée de tout le monde!

Google Lance sa nouvelle application ipad

Application Google pour ipad.

L’application de Google pour l’ipad est sortie avant-hier et comme d’habitude on assiste à une révolution de simplicité!.

Notre société travaille de plus en plus sur les solutions Google Apps for Business et je sais que cette nouvelle application va nous permettre de réaliser des prestations commerciales encore plus convaincantes.
En effet, l’énorme succès de l’ipad impose de repenser notre façon de travailler puisqu’il est désormais le premier lien entre notre téléphone et notre ordinateur, pour d’ailleurs très souvent remplacer l’un et l’autre. Lorsque nous essayons de convaincre nos prestataires que la meilleure solution pour l’organisation de son entreprise passe par Google apps for Business, il était un peu délicat de présenter l’ipad avec les innombrables fonctions payantes.
Désormais, sur l’ipad, les services google sont chez Google et Google comme d’habitude présente du gratuit.

De mon côté, j’ai très vite acheté l’ipad mais je l’ai, en vérité, laissé au fond d’un placard assez longtemps puisque je n’en trouvais pas l’utilité hormis pour jouer ou regarder des films dans le train.

Depuis quelques temps, je ne m’en sépare plus. Il me sers de téléphone avec Skype (Facetime n’étant pas encore suffisamment répandu) , il me sert de vérificateur de position avec l’ancienne application google pour ipad, et désormais, il s’agit de ma référence grâce aux outils développés par Google. Je dors presque avec puisque je me couche toujours en regardant mes stats sur Google Analytics.
Désormais, mon bureau est sur l’ipad en une seule application et nous n’en attendions pas moins de Google !

Google apps, concurrent de ses amis concurrents?

Alors pourquoi maintenant? Pourquoi sortir une application ipad aussi tardivement? Et bien Google restant une société, la concurrence Apple ne devait pas vraiment lui plaire, il a donc certainement tenter de l’oublier, un peu à la manière de facebook qui a pourtant sorti son application (très bien faite elle aussi) il y a peu de temps.
Ces derniers reconnaissent donc que l’ipad est le support préféré du futur puisqu’il permet autant de travailler que de jouer, d’apprendre, de regarder ou encore d’écouter. Un support sur lequel Google se devait donc d’être présent.

 

 

 

Temps de chargement d’un site en place pour le calcul du PageRank

L’optimisation de son site internet pour accélerer la vitesse de son chargement est désormais plus qu’un simple objectif nécessaire pour s’assurer un bon taux de rebond.

Google, il y a quelques mois, a annoncé que désormais le temps de chargement d’un page serait un des éléments forts pour le calcul du Pagerank. De quoi motiver tous les webmasters qui avaient mis la question de coté.

L’objectif, pour le temps de chargement était clairement d’optimiser son taux de rebond afin d’éviter d’agacer les clients potentiels avec une page qui mettait du temps pour s’afficher.

De notre coté, donc, nous avons repris l’intégralité des sites internet de nos clients pour des modifications de fonds avec leur accord pour différentes actions, dont voici les principales.

  • Simplification du design : Plus de couleurs, mais moins d’images pour une traduction de l’apparence par le code et non par l’insertion de l’image.
  • Combinaison d’images : L’objectif est de réduire le nombre de requêtes HTTP en n’utilisant qu’une seule image pour un menu par exemple.
  • Reprise de toutes les images : Reprendre l’intégralité des images utilisées pour les retoucher sur photoshop dans leur enregistrement. Ensuite, avec photoshop, faire un enregistrement spécial pour le web. Pour le cas d’image en png, nous vous conseillons de préférer un enregistrement de ces images en PNG-8 qui a l’avantage de maximiser la gestion des transparence. Ce sera donc plus pratique pour vous, mais surtout plus léger pour votre site tout en gardant une très bonne qualité d’image ( du moins pour le web et sa lecture).
  • CSS : Attention à toutes les particularités : Le problème de l’adaptation de certaines feuilles CSS à IE, Firefox ou autre est l’édition de règles particulières. Trouver des éléments universels. Parfois moins jolies, mais bon… l’objectif de tout webmaster doit rester l’efficacité.
  • Enlever les javascript en début de page pour les positionner en fin, juste avant de refermer votre balise </body>.
  • pour le reste des infos… et bien nous gardons cela bien au  chaud pour nos clients;), mais vous pouvez néanmoins vous attarder sur le.htaccess

Les balises H1, H2, H3 et leur importance dans le référencement

Tout le monde sait désormais que pour un bon référencement, il est plus que nécessaire d’avoir une excellente qualité éditoriale avec une construction de contenu guidée par les balises h1, h2, h3, etc…

Mais le piège à éviter est de construire son contenu comme une copie d’étudiante, car dans un livre, s’il peut y a voir plusieurs chapitres, un page web ne doit contenir en réalité qu’une seule balise H1. Ok pour les autres h2 ou h3, mais le H1 doit être unique. Après avoir fait quelques tests sur deux sites à peu près identiques qui me servent de laboratoire pour vérifier si les infos guidant l’actualité du référencement sont efficace, j’ai pu voir que deux pages, identiques, référencées de façon indépendantes, ont pu voir leur référencement modifié lors de la suppression de la double balise H1.

Donc? Et bien, si “Abondance”, une des très bonnes références en matière de SEO, le disait, après avoir testé, le conséquence de la bonne utilisation de ces balises est claire. Il ne faut pas jouer avec les balises H1, à n’utiliser qu’une seule fois par contenu.

En revanche, pour les balises h2, h3 et autres, aucun problème. Mais je vous conseil tout de même de larguer au moins une centaine de mots entre chaque balise pour éviter que la construction de votre page ne soit que l’architecture. L’architecture est là pour servir le contenu comme support, et non l’inverse

La question des annuaires pour le référencement

Les annuaires pour le référencement nous permettent à tous de profiter de backlinks ciblés avec un contenu choisi… Le backlink est effectivement très important, mais perd de la puissance par rapport à la qualité du contenu. En réalité, l’utilisation massive d’annuaire a un effet favorable pour le positionnement de votre site internet, mais ne permet pas de tout faire.
Lorsque vous lancez une campagne de linking externe, il faut en fait faire très attention à la régularité de ces soumissions. Avec une soumission soutenue de plusieurs dizaines d’annuaires par jour, vos positions vont bien évidement bougées, mais pour combien de temps? Si vous lancer trois semaines intensives, Google s’attendra à ce que cela continue, il vous offrira donc des positions à l’unique condition que vous poursuiviez ce rythme. C’est donc très dangereux, car il est difficile de faire des soumissions à outrance, sauf si vous avez une collection de secrétaires chez vous qui tapent toute la journée.

Il faut donc “faire de l’annuaire”, mais ne pas en abuser. Pour un nouveau site, il est donc bon de lancer une campagne de 80 à 100 liens par mois pour les 6 premiers mois, puis de ralentir ensuite avec 40 à 50 liens par mois, puisqu’une fois le backlinking en place, c’est la qualité de votre contenu qui prendra le dessus. Il faudra donc privilégier le contenu frais, et les échanges de liens ciblés.

Alors, pour les quelques règles essentielles, évitez les annuaires payants, la pratique est interdite par google, il ne sert donc à rien de le faire puisque beaucoup d’autres annuaires vous proposerons de liens en durs de qualité.
Pour commencer votre référencement, nous vous invitons à démarrer par les annuaires spécialisées qui vous apporteront un champ lexical adapté à votre site ce qui vous permettra, au delà du lien, de profiter d’un contenu similaire.
Si votre site parle de meuble ou de décoration, il faut privilégier les annuaires de décoration. En revanche pour un site basé sur l’informatique, un annuaire informatique aura plus de poids qu’un annuaire généraliste.

Voilà pour un rapide point sur les annuaires et n’oubliez pas que l’essentiel dans la soumission de lien, c’est la régularité de soumission…

Comment bien référencer sur google mobile

Référencer son site internet sur Google Mobile fait clairement parti de l’avenir et toute personne qui souhaite s’assurer d’un référencement efficace en hausse se devra de considérer cette question.
Pour résumer, avec l’augmentation significative des recherches sur google mobile, il faut mettre son site internet au goût du jour et permettre à google de trouver les éléments qui vous assureront de voir votre site dans les bonnes positions.

Si nous nous y intéressons, c’est parce que Google vient de mettre à jour son Seo starter guide qui consacre désormais une partie entière à cette question. Il était temps au regard de l’augmentation des détenteurs d’iphone et de smartphone, de voir google se préoccuper pour nous de cette question.

Donc, pour s’occuper de la question du référencement sur google mobile, il faut procéder en plusieurs étapes:

  • Tout d’abord vérifier que votre site internet est bien présent sur google mobile. Pour cela, à partir de votre ordinateur mac ou pc, taper l’adresse suivant dans votre navigateur, il vous permettra de vous poser sur le site google comme si vous étiez sur un téléphone portable : http://www.google.fr/m/ . Si votre site est présent, c’est déjà un bon début, insuffisant, mais essentiel bien sûr !
  • Ensuite, si vous ne l’avez pas déjà fait, il faut créer un sitemap google dédié à google mobile. Comme pour un sitemap normal, il vous permettra de communiquer le mappage de votre site à google, mais également de lui communiquer vos modifications de structure par ping.
    Le protocole sitemap est à peu près identique, il faut simplement considérer une balise supplémentaire et une règle d’espaces de noms supplémentaire.

    Voici l’exemple donné par google directement  :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" ?>
 <urlset xmlns="http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9"
  xmlns:mobile="http://www.google.com/schemas/sitemap-mobile/1.0">
    <url>
        <loc>http://mobile.example.com/article100.html</loc>
        <mobile:mobile/>
    </url>
</urlset>

Une fois que c’est fait, il faut le soumettre dans votre espace google webmaster tool pour que google en est connaissance rapidement.
S’il n’est pas très facile de le réaliser automatiquement, ceux qui utilisent des cms pourront voir que les éditeurs ont prévu l’évolution et développent des plugins ou modules  à cet effet ‘exemple avec le plugin wordpress http://wordpress.org/extend/plugins/google-mobile-sitemap/), ce qui vous permettra de le faire plus facilement, surtout si votre site map est constitué de plus de 1000 pages, ce qui est de plus en plus le cas pour les sites conséquents.

  • Mais cela ne suffit pas, il vous faudra également vous assurer que le contenu de votre site et que chaque page de votre site internet soient compatibles avec google mobile. A nouveau, au lieu de se plonger dans le code, chercher un peu ce que votre cms propose (si vous en utiliser un), et vous pourrez alors le voir assez facilement transformer votre version classique en version mobile.

Je vous laisse à vos commentaires, surtout si vous avez des éléments sur le sujet !

Matt Cutts souhaite changer le monde avec Google!

Je vous invite à lire l’article de Matt Cutts qui nous propose d’imaginer qu’après un concours de circonstances, nous nous retrouvons dans le CEO de Google à diriger la plus belle boite du monde… pour ? Et bien pour trouver l’idée qui fera changer le monde. Une sorte de proposition intéressante donc, pour peut-être à travers ce post, proposer un brainstorming géant.

Il semble que Google prépare le développement de produits moins “internet” pour lancer des activités extra-google, du type, la voiture qui se conduit toute seule. Un laboratoire d’idées à donc été mis en place sur internet pour que tous les fans de google prennent la position du numéro 1 afin de créer LE produit ou de développer L’IDEE qui permettrait à Google de changer le monde.

Changer le monde, toutes les structures en ont la volonté, mais seule google en a les moyens… reste à trouver l’idée qui permettra de le faire… voici l’article : http://www.mattcutts.com/blog/ceo-of-google/ et le site sur lequel vous pourrez échanger http://www.project10tothe100.com/ideas.html

Pour avoir lu quelques projets, pour l’instant, les premières réflexions sont très sociales, mais je m’arrête sur une idée qui me paraît réalisable par google : Créer un outil de suivi de crise en temps réel : Cela permettrai de savoir ou l’on va et d’éviter ainsi toutes les spéculations post-crise, souvent à l’origine des peurs qui paralysent encore plus souvent l’économie.

De mon côté, je propose un outil de suivi précis des recettes et des dépenses de l’état qui permettrait j’en suis certain de baisser les prélèvements obligatoires.

J’attends vos idées, et surtout, en attendant, vous pourrez lire la short list retenue par google après plus de 150 000 propositions venues du monde entier: sur http://www.project10tothe100.com/ideas.html

L’importance des blogs dans une stratégie de référencement.

L’importance des blogs dans le référencement.

Le référencement fait appel à différentes techniques dont la plupart sont connus par beaucoup de webmaster, mais ce qui prime et revient à la mode pour google, c’est véritablement la qualité du contenu est la fraîcheur de la première page qui prenne de plus en plus de place. S’il est vrai que la backlinking produit son effet, la plupart des référenceurs pariant sur l’efficacité de long terme savent qu’il faut avant tout produire du contenu que l’on délimite dans le champ lexical du domaine sur lequel on travail.

Ainsi, les blogs pour le contenu, le rafraîchissement permanent sont très efficaces à condition de ne pas être de simples vitrines de répétition de textes bourrés de mots clefs. Il faut de l’actualité puisque c’est ce qui permettra à de nombreuses personnes de le lire, de passer du temps dessus et ainsi de l’enrichir indirectement, ce qui produira l’effet qui vous cherche, un référencement de longue traine, à la manière d’un forum mais avec un temps de passage sur le blog beaucoup plus long.

Il n’est donc pas rare de voir des blogs hyper puissants prendre le pas sur des forum pourtant très larges et très complets. Mais attention, il faut garder à l’esprit que votre blog doit être collaboratif et non un plateforme de spamming qui permettrait à tous les furieux du crédit, du sexe et du casino de passer leur temps à vous dire que votre article est passionnant.  Je le dis en connaissance de cause  ayant pratiqué ces méthodes il y a deux ans pour l’un de mes clients dans l’immobilier. Ca a pris au début pour finalement beaucoup de travail et des résultats en baisse. Mais comme toute technique d’avant qui brutalisait le référencement, il faut aujourd’hui les abandonner pour laisser la place à l’efficacité de long terme, car ce qui compte, ce ne sont pas forcément les premières positions sur un seul mot clefs, ce qui compte, c’est le nombre de visites et pour cela la longue traîne reste le meilleur moyen, à condition d’avoir un site qui le permet. Ainsi, notre ami dans l’immobilier, qui ne faisait que de la vente de maison à Nantes s’est trouvé un peu dans l’impasse quand nous lui avons demandé de rechercher des termes un peu plus larges permettant d’évoluer vers quelque chose de plus long dans les expressions et de plus large dans le champs lexical.

C’est ainsi que nous lui avons conseillé de parler en ligne, par un blog bien construit et fournit d’au moins deux articles par semaine, de son métier et surtout de son expertise. Ce dernier étant un grand spécialiste de l’expertise immobilière pour les maisons, son blog a très vite été consulté pour fournir un taux de visite important. Il s’est aujourd’hui en réalité pris au jeux et publie tous les jours. Son blog lui ramène même des clients hors de Nantes ce qui le ravit. Bref, le blog permet de construire une image, de parler de votre métier et de linker quelques sites avec efficacité dans le domaine que vous avez choisi.

Voilà pour l’esprit, mais dans la technique, il faut être plus précis:

  • Il faut construire un blog si vous ne parler que d’un thème, en revanche, le multi-blogging dans le cadre d’un blog multi-thème va vous permettre d’être beaucoup plus efficace si vous les héberger de façon différentes avec des ip qui changent. L’avantage? Plus d’ip suppose des utilisteurs et admin différents, sous le même nom de domaine, ce qui n’est pas mal vu du tout par les robots google. Donc? Et bien multiplier les utilisteurs, et les participations externes. Par la sutie, il vous faudra backlinker ces différents sous-blogs au maximum et chacun de son côté, afin de maximiser le PR interne, que chacun connaît et reconnaît comme étant une bonne source d’efficacité pour relever le nom de domaine principal.

Voilà, bonne créa et surtout bon blogging, c’est toujours plus sympa d’écrire sur un blog plutôt que de produire de la pure page web sans trop de conviction!!