• Home
  • /Archive by category 'Google Penguin'

Archive for ‘Google Penguin’

Les sites de communiqués de presse pénalisés par Google

Penguin risque de faire des petits puisque Google annonce clairement son intention de continuer à travailler sur la question des liens de mauvaises qualités.

Encore avant-hier, à l’occasion d’une formation sur Adwords, le formateur insistait sur le fait que Google sur tous ces produits de SERP, axait ses recherches et ses efforts sur les questions sémantiques.

Les communiqués de presse sont donc dans le viseur de Google et tombent les uns après les autres. Google explique que la récréation est fini pour tous ceux qui ont créé des sites exclusivement  dédiés à la création de liens artificiels.

Google parle en réalité de toutes les techniques qui s’écarteraient d’une stratégie de long terme. Le fameux “prenons le temps de bien faire” que nous déclarons à nos clients prend  ici toute sa valeur, puisqu’on peut voir depuis 3 à 6 mois, que la progression des positions se fait plus par l’évolution du site que par une statégie de netlinking brutale.

Le sujet des communiqués de presse permet à Google de détailler son objectif.

Pour Panda, les gens savaient qu’ils avaient joué avec le feu. Mais pour Penguin, beaucoup de personnes se retrouvent avec des sites à la rue pour quelques mauvais backlink de sites oubliés. Google se rend compte qu’il faut agir et c’est précisément ce qu’il se passe dans le dernier article que nous pouvons lire sur le sujet :  https://sites.google.com/site/webmasterhelpforum/fr/fr-posts/communiqus-de-presse-backlink-netlinking-consignes-de-qualite

Le message est donc clair, faites le ménage, expliquez nous le pourquoi et le comment de ce dernier, puis re-soumettez nous votre site.
Pour la première fois, Google accepte de considérer un site précédemment blacklisté que l’on dit d’ailleurs “sandboxé”. Un site atteint par Penguin peut donc être réintégré (rien de nouveau) et revenir dans les positions de la belle époque, à condition que les méthodes soient les bonnes.
Il faut donc travailler sur son site : Pour ma part, je n’ai que deux sites qui ont été touchés sur les très nombreux que nous avons. Et c’est précisément ceux qui utilisaient des méthodes “trop violentes”. Pas très importants, ces sites avaient les exigences du direct (sites sur les élections présidentielles). Nous avions clairement consciences que nous en faisions trop, mais à l’approche d’une date… peu importe, Penguin a traité la question.
Après un gros nettoyage il est revenu dans les positions principales, en revanche, une chose est certaine, nous maîtrisions nos backlinks, ce qui s’est donc avéré facile.
C’est pourquoi il est impensable de travailler sur des sites de communiqués de presse dédiés à la création de liens fictifs.

Bref, de notre côté, nous continuons d’axer notre stratégie sur le premier des mots clefs : “Stratégie de long terme”.

Passage de Google Penguin, ne pas mettre les oeufs dans le même panier.

Après le passage de Google Penguin, chacun remodèle ses techniques de référencements pour se rassurer dans sa capacité à définir des méthodes de référencement efficaces mais surtout de long terme.

Les blogs ont vivement réagis suite au déploiement de Google Penguin, mais en réalité on sent l’amertume de certains qui crient à l’attaque commerciale de Google alors que ces mêmes personnes engrangent des centaines de milliers d’euros grâce au système SEO.

Ce qu’il faut donc savoir c’est pourquoi c’est arrivé et au lieu de poser la faute sur les (larges) épaules de Google, il faut prendre des décisions.

Lorsque nos clients nous contactent pour engager une stratégie de Webmarketing, nous les avertissons toujours que la réussite passe par une stratégie de long terme et que cette dernière se doit d’être White Hat… pour justement éviter les désagréments Panda ou Penguin qui ne sont là en réalité que pour nous rappeler que le 100% SEO n’est pas la solution. Il peut paraître comme étant une solution de développement rapide ou l’on peut se battre contre les plus grands, mais quoiqu’il arrive, la solution efficace est de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.
En conséquence, ce que nous proposons à nos clients devrait faire loi pour tout le monde.

Une bonne stratégie doit répondre à la règle du 33.

La règle du 33, c’est la règle d’Atophisse : elle veut tout simplement dire que nous devons faire 33% de référencement naturel SEO, 33% de SEA, c’est à dire de l’adwords, et 33% de terrain ou de fidélisation. (La règle du 33 ne parle pas de l’action sur les réseaux sociaux, encore trop jeunes pour avoir une impact sur les petites sociétés. Pour les grandes structures, il s’agit d’une stratégie à part entière, indépendante du seul SEO)

Il ne faut pas oublier qu’avant d’être des informaticiens, votre société doit fonctionner et le référencement naturel est au service de votre société comme Google est au service du consommateur final… votre client!

Avec la règle du 33%, vous pourrez alors vous rassurer et surtout faire bouger les lignes en fonction de la période, sans impacter les résultats de votre société.
Par exemple, si vous vendez de bottes fourrées, alors les dépenses en SEA ne seront pas forcément stratégiques d’avril à septembre.
Mais grâce à votre SEO, vous pourrez tout de même vendre ces bottes à ceux qui les recherchent.

Avec les 33% de fidélisation et “d’action commerciale” sur le terrain, vous pourrez alors profiter d’un retour maîtrisé. C’est cette partie de votre action marketing qui doit être la plus importante et la mieux travaillée car, c’est la fidélisation et le retour de votre client qui vous assureront la trésorerie pour vous développer. En cas de retournement Google, votre structure pourra de plus se réorienter sans conséquences financières dramatiques puisque vous l’aurez prévu.

Nouvel Algorithme Google, il s’appel Google Penguin!

Quelques uns l’attendaient sous une forme Panda, c’est finalement un autre animal en noir et blanc! Google Penguin! Google Penguin sera donc le nom de la nouvelle mise à jour de l’algorithme de Google.

Comme je le disais précédemment, cette modification est là pour chasser les spammer de liens et requalifier le backlinking afin de lui redonner son premier sens qui est l’accompagnement d’un contenu pour une meilleure qualification du texte qui l’entoure.

Bref, Google Penguin est désormais là et on sait au moins deux choses de plus depuis aujourd’hui, d’après l’analyse de quelques experts et les recommandations de ces derniers:

  • Il n’y aura pas de processus de ré-examen permettant de reprendre son site par Google.
  • Le déploiement s’est fait le 24 avril en une seule fois. Si vous n’avez pas été touché, c’est qu’a priori c’est bon, du moins dans le premier déploiement de Penguin.
  • Rien de sert de crier, de se plaindre, Google est là pour les utilisateurs et c’est ce que nous devrions également nous rappeler.

Que faire avec Google Penguin pour retrouver ses positions?

Pour retrouver ce qui vous permettra de récupérer vos précédentes positions sur Google, le meilleur moyen est tout d’abord de revenir dans les clous.

S’assurer d’enlever tous les mauvais backlinks :

Faites le ménage rapidement, enlever les liens que vous savez à la frontière de la “Google Law” et surtout arrêter la suroptimisation de mots clefs qui agace google. Ce n’est pas forcément dans les balises meta que le keyword est excessif, c’est dans la proportion de mots clefs. Si vous avez 45 fois le mot “panda” dans une page dédiée au sujet, vous avez intérêt à ce que la page soit longue. Si votre texte ne fait que quelques lignes, vous êtes alors un hors la loi, du moins selon Google.

Votre métier en créant un site internet et en le référencant, ce n’est pas faire plaisir à Google, c’est faire le nécessaire pour que lorsque le client se présente sur le site, il trouve l’information correspondante à sa requête.

En réfléchissant ainsi, avec quelques passages de Google et un regain d’intérêt par vos visiteurs (manifestation claire par l’évolution favorable du taux de rebond) de vos pages, vous pourrez alors observer une nette amélioration de votre positionnement.

S’assurer de quitter au plus vite les éditeurs automatiques de contenu.

Google Panda a fermement condamné les fermes de contenu et certains ont donc dévié la règle en éditant du contenu manuellement ailleurs.
En conséquence, Panda se retrouve relayé par Penguin qui cherche à rappeler que le contenu est roi et qu’on ne joue pas avec le roi. Les textes dans tous les sens sur des sujets variés dans des éditeurs de blogs automatiques… et bien assurez-vous que vous avez également faire le ménage sur la question.

Mon avis technique donné, je pense que Google ne pénalisera que les excès et que toute personne qui revient dans la “Google Law” peut espérer voir son site reprendre des positions plus confortables.