Archive for juin, 2012

Nouvelle interface pour Google Adwords qui change de look!

C’était le petit dernier de la bande puisque le relookage des produits Google a commencé il y a déjà quelques temps. Que ce soit pour Google Analytics ou la fameuse suite Google Apps avec Gmail en tête, chacun est passé par le renouveau nécessaire, d’ailleurs intervenu un peu tard parfois.

S’il s’agissait du “problème” de Google il y a un ou deux ans, il est aujourd’hui très travaillé avec des équipes entièrement consacrées au sujet.

Adwords prudent avec le changement?

C’est ce que l’on peut se demander alors que tous les autres produits Google ont été balayés par la modernité et redesigné de façon simple et efficace, Google adwords a toujours été épargné des grands changements. Comme s’il ne fallait pas prendre de risques avec la poule aux yeux d’or… En effet, l’impact du visuel est essentiel et sa matérialisation a même été modélisé par Google à travers la définition du taux de rebond.

Google Adwords prend donc des nouvelles couleurs selon le blog officiel de google adword.

L’objectif est donc annoncé, rendre les choses plus simples sans pour autant cacher les choses importantes.

Tout le monde applaudie donc, mais quid du rapport à Google analytics?

Les utilisateurs d’adwords sont efficaces car ils analysent avec précision le rendu grâce à l’utilisation précise de Google Analytics. Notre expérience de la formation informatique et du SEO nous permet d’avoir le retour client sur ces questions. Et pour la plupart, une logique graphique entre les deux utilitaires permettraient plus de simplicité.

Le seul bémol au rapport à Google Analytics? Et bien, c’est que l’ancienne version d’analytics était bien mieux faites!

Mais depuis, Google a nettoyé Gmail, a créé Drive … et tous sont une véritable prouesse de simplicité graphique.

 

 

Comment définir une “canonical page”?

La définition d’une page canonical, désormais indispensable.

Source : Seomoz.org

Je ne suis pas revenu sur cette notion pourtant essentielle pour le référencement naturel de certains sites internet. Il était donc temps de s’attarder dessus.

En fonction de votre métier, votre site internet peut prévoir la gestion de nombreuses catégories qui s’organisent par la taxonomie. Le contexte de ces sites imposent d’organiser la perception de votre contenu par Google.

Par exemple, si vous êtes une société consacrée à la formation professionnelle et que vous travaillez sur toutes les villes de France sur de nombreux domaines, il faudra organiser votre site à peu près comme ci-après:

  • Formation Type A dans la ville 1
  • Formation Type B dans la ville 2
  • Formation Type C dans la ville 3…

Vous allez donc créer un contenu “commun” afin d’éviter de devoir reprendre le contenu pour chacune de vos villes. Google comprend alors que votre objectif n’est pas le duplicate content à l’intérieur de vos pages, mais plutôt la volonté de préciser que votre activité de formation est large et sur toutes les villes de France.

Pour cela, il faut donc définir la page de référence au niveau du contenu.
Si par exemple vous souhaitez préciser toutes les formations informatiques dans tous les arrondissements de Paris, votre page canonique sera la page “formation informatique paris”.
Je prends cet exemple de façon choisie, puisque la formation est l’une de nos principales activités et dans le développement d’un site internet dédié au sujet, nous sommes tous simplement obligé de faire très attention à cette notion de page canonique. Google choisi, mais parfois, il faut pouvoir l’aiguiller pour s’assurer que la page que l’on souhaite voir apparaître soit la bonne.

Une fois choisi, il faut installer votre page canonique.

L’installation d’un page canonique, n’est en réalité par la bonne formule. Il s’agit de l’insertion d’une balise permettant de rendre la page canonique.

Pour cela, il vous suffit d’aller dans les pages concernées et d’installer le code suivant entre les balises <head> </head>

<link rel="canonical" href="http://www.monsite.com/formation-informatique-paris"/>

Le lien ci-dessus étant la référence que vous avez donc défini, Google ira capter le contenu de cette page pour déterminer la qualité du site.

 Vous ne savez pas comment choisir votre page?

Ne vous inquiétez pas, Google explique dans son support consacré à la question  de l’attribut rel=”canonical”, que l’installation de cette balise est une option dans le cas ou vous souhaiteriez que ce soit vous le décideur. Si vous ne savez pas trop, l’algorithme de Google fera le boulot.

Si vous constatez par exemple avoir référencé une page de votre site sur un mot clef précis et que c’est un autre page qui apparaît, c’est parce que Google a décidé pour vous de le faire. Si vous souhaitez faire un ajustement, l’insertion de l’attribut vous permettra de le faire.

Voilà pour ces quelques précisions sur le sujet. Elles me semblent essentielles à déterminer à l’heure ou l’utilisation de la taxonomie se fait de plus en plus grande.

Les sites de communiqués de presse pénalisés par Google

Penguin risque de faire des petits puisque Google annonce clairement son intention de continuer à travailler sur la question des liens de mauvaises qualités.

Encore avant-hier, à l’occasion d’une formation sur Adwords, le formateur insistait sur le fait que Google sur tous ces produits de SERP, axait ses recherches et ses efforts sur les questions sémantiques.

Les communiqués de presse sont donc dans le viseur de Google et tombent les uns après les autres. Google explique que la récréation est fini pour tous ceux qui ont créé des sites exclusivement  dédiés à la création de liens artificiels.

Google parle en réalité de toutes les techniques qui s’écarteraient d’une stratégie de long terme. Le fameux “prenons le temps de bien faire” que nous déclarons à nos clients prend  ici toute sa valeur, puisqu’on peut voir depuis 3 à 6 mois, que la progression des positions se fait plus par l’évolution du site que par une statégie de netlinking brutale.

Le sujet des communiqués de presse permet à Google de détailler son objectif.

Pour Panda, les gens savaient qu’ils avaient joué avec le feu. Mais pour Penguin, beaucoup de personnes se retrouvent avec des sites à la rue pour quelques mauvais backlink de sites oubliés. Google se rend compte qu’il faut agir et c’est précisément ce qu’il se passe dans le dernier article que nous pouvons lire sur le sujet :  https://sites.google.com/site/webmasterhelpforum/fr/fr-posts/communiqus-de-presse-backlink-netlinking-consignes-de-qualite

Le message est donc clair, faites le ménage, expliquez nous le pourquoi et le comment de ce dernier, puis re-soumettez nous votre site.
Pour la première fois, Google accepte de considérer un site précédemment blacklisté que l’on dit d’ailleurs “sandboxé”. Un site atteint par Penguin peut donc être réintégré (rien de nouveau) et revenir dans les positions de la belle époque, à condition que les méthodes soient les bonnes.
Il faut donc travailler sur son site : Pour ma part, je n’ai que deux sites qui ont été touchés sur les très nombreux que nous avons. Et c’est précisément ceux qui utilisaient des méthodes “trop violentes”. Pas très importants, ces sites avaient les exigences du direct (sites sur les élections présidentielles). Nous avions clairement consciences que nous en faisions trop, mais à l’approche d’une date… peu importe, Penguin a traité la question.
Après un gros nettoyage il est revenu dans les positions principales, en revanche, une chose est certaine, nous maîtrisions nos backlinks, ce qui s’est donc avéré facile.
C’est pourquoi il est impensable de travailler sur des sites de communiqués de presse dédiés à la création de liens fictifs.

Bref, de notre côté, nous continuons d’axer notre stratégie sur le premier des mots clefs : “Stratégie de long terme”.

La mise à jour de WordPress 3.4 est désormais disponible.

La dernière mise à jour de WordPress vient de sortir pour nous offrir quelques rafraîchissement bien pratiques, comme d’habitude.

Orientation pour le theming

Le grand WordPress confirme sont goût pour le graphisme avec l’amélioration du back office au niveau des thèmes. Plus de visualisation implique que le thème fait donc bien parti du choix des internautes. Au delà, une meilleure visibilité des légendes suit la logique Google qui s’oriente également vers le contenu et la qualité de ce dernier.
Avec cette mise à jour, petite indice donc pour le référencement naturel, prenez le temps d’utiliser les légendes, si WordPress l’automatise, c’est qu’il est nécessaire!

Le theming souvent au coeur de la comparaison entre Drupal et WordPress

Si on compare à Drupal, il est effectivement sur que WordPress propose de plus en plus de thèmes de grandes qualités et que la communauté est très active pour cela. Un point décisif pour ceux qui ne sont par les meilleurs techniciens mais qui recherchent un site joli avec un aspect pro. Et puis désormais, avec l’organisation et l’évolution des plugins, WordPress fait le boulot!

Twitter intégré, un indice important pour la stratégie SEO?

On connaît les liens entre WordPress et Google, il n’est donc pas difficile de comprendre que lorsque Google annonce la dernière mise à jour de Panda sur Twitter et que WordPress propose d’intégrer les citations Tweet en live, ce n’est pas pour suivre l’actualité de Valérie Trierweiler! Cela nous indique peut être que les rumeurs de rachat de l’un par l’autre sont à considérer… En tous les cas, s’agissant du SEO, restons Twitter!

 

Nouveau logo pour twitter!

Le nouveau logo de twitter!

Une nouvelle discrète qui ne changera pas la vie des internautes, mais Twitter vient de changer son Logo, qui désormais ne sera qu’un oiseau. Le fameux bird se courbe un peu plus dans le décolage, et le “T” disparaît.

Un rachat probable par Google?

Alors que les rumeurs annoncées prennent de l’ampleur quant au rachat de Twitter par Google, la marque se relook sans identifier son fameux “T”. Peut être un moyen de s’affiner, de se relooker, de se préparer pour le grand jour que peut-etre Google prépare. Dans tous les cas, les deux compagnies seraient gagnantes. Un pour l’intégration d’un nouveau support, l’autre pour l’intégration d’un business modèle établit qui réussit et se valorise par ses performances plus que par sa présence médiatique…

Un coup dur supplémentaire pour ces deux news pour Facebook qui perd du terrain… encore…

Bref, Google est là, ne l’oublions pas. Dans le cas contraire, vous pouvez tweeter le sujet;)