Archive for 2012

L’application Google Maps est sortie pour l’iphone!

Google sort cette semaine son application Map, un produit très avancé pour une simple application de navigation.

Il fallait tout de même faire le temps des tests avant de donner un avis!

Oui Google Maps est un pur produit Google et sa sortie pourtant discrète ne l’a pas empêché de prendre la première place des applications sur l’Appstore.

L’application Map d’apple se fait donc balayer en quelques heures pour laisser la place à un étranger pourtant très attendu par les utilisateurs de l’iphone 5 et de l’iOS6.

L’application Google Maps propose ainsi de grosses nouveautés qui la font rentrer dans la cour des produits “purs” Google.

Pur Google effectivement, car au delà de proposer une application, Google a pris le temps de la faire évoluer:

Nouvelle application Google Maps pour Iphone

Nouvelle application Google Maps pour Iphone

  • Guide GPS vocal. Un bon point qui s’inspire de la version développé par Apple.
  • La précision sur le trajet des zones de trajet avec des différences de couleurs annoncées en fonction de la normalité du trajet. Nombre de minutes en rouge pour si c’est plus long que d’habitude, et vert si tout roule!
  • Les transports en commun sont officiellement intégrés, permettant ainsi de se mettre du côté des piétons et de devenir incontournable dans chaque poche.
  • L’intégration de Google Earth : Si on ne voit pour l’instant pas bien l’intérêt, c’est bien pratique  pour une recherche qui ne se fait pas en live, histoire de repérer les lieux en amont.
  • La connexion à son profil Google : Toujours le même objectif de cloudiser l’utilisateur pour éviter qu’il passe sans cesse d’une application à une autre. Une idée précieux pour les uns qui risque cependant d’agacer les autres. Mais sur ce point rien de grave puisque la connexion à un compte Google n’est pas obligatoire.

Une petite déception tout de même, c’est ne pas encore pouvoir en profiter. Mais avec la qualité annoncée dans cette première application, nous pouvons craindre le meilleur pour l’application en version ipad. En tous les cas, l’accès Google Earth prendrait tout son poids sur un tel support…

Voici en tous les cas le lien de téléchargement de l’application sur l’appstore.

Référencement SEO : Google Pony arrivé le 17 novembre?

Le 17 novembre, certains ont pu voir des changements importants dans leur et la communauté du SEO, guidée par Searchmetrics, a tout de même tremblé!A peine relevé de Penguin, Google semble avoir remanié son algorithme.
Mais rien de défini, puisque si certaines baisses sont constatées, on ne peut pour l’instant pas parler d’un tremblement équivalent à Penguin.
Certaines positions passent de 3-4 à la 3ème page, mais pas de sandbox a priori.

Contrairement aux précédents changements d’algorithmes où on savait d’où cela venait (blackhat), les quelques sites ayant constatés une forte chute de traffic le 17 novembre 2012, ne savent pas vraiment pourquoi…

Crédits Searchmetrics

Autre point important que je soulève, pourquoi l’une des références française, Abondance, sur la question du SEO n’a même pas réagit? Pas d’article, pas d’analyse… c’est surprenant et cela indique peut être qu’autre chose arrive et que Google Pony n’est pas finalement encore arrivé dans sa version complète…

On sait en revanche que c’est la longue traîne qui est atteinte. Certains gagnent, d’autres perdent… mais comme toujours, Google pousse vers LE site de qualité, nativement créé pour le contenu qu’il a, et rien de plus.

Google Map serait bientôt disponible pour l’iphone et l’ipad

C’est le Wall street journal qui trahit les premières confidences, hier fin de journée.

Google a presque terminé son application Google map pour iphone et ipad.

Un bon point suite aux nombreux problèmes de l’application plan développé par Apple. Si l’officialisation se fait plus discrète, c’est surtout parce qu’on ne connaît par la réaction d’apple qui risque de mettre un peu de temps pour valider l’application. La pseudo guerre entre les deux géants devrait donc prendre fin, du moins sur le sujet Google map et sa célèbre application.

Ce qui semble profitable aux utilisateurs des systèmes iOS, c’est que Google devrait sortir une appli un peu plus élaborée et dans les premières nouveautés, l’intégration de Street View semble être officialisée.

Pour l’instant aucune date, mais les fans de l’iphone, totalement bloqués par l’application plan, devraient profiter de la version Google d’ici la fin de l’année…. à voir!

Rajouter un widget dans le footer d’un thème wordpress.

La gestion des thèmes sur WordPress fait partie des points forts de CMS. Pas très difficile, il permet d’accéder à des modifications de structures avec presque autant de facilité que les changements CSS, qu’on applique rapidement dans un navigateur pour en voir les effets.

Tous comme les widgets. Simple d’utilisation, ils peuvent se placer dans la barre latérale (sidebar) ou bien dans pied de page (footer).

Toutefois il n’est pas rare d’avoir des pieds de page figés, dans lesquels les widgets ne sont pas accessibles. Ceci est d’autant plus vrai pour les thèmes gratuits souvent peu fournis car gratuit. Ce qui rend la personnalisation du pied de page moins évident pour les néophytes.

Pourquoi certains thèmes ne permettent-ils pas la widgetisation du pied de page ?

Sur le plan graphique, il s’agit d’un choix personnel de la part du créateur du thème. Sur un plan plus technique, il s’agit d’une absence de certaines lignes de code, dans les fichiers footer.php et fonctions.php.

L’ajout de widgets dans le pied de page peut-être profitable pour beaucoup monde ; un développeur qui veux créer son propre thème, ou encore une personne qui n’a pas peur de taper du code PHP afin de faciliter la vie de ses collaborateurs.

En apparence, les thèmes se multiplient mais ne se ressemblent pas. Toutefois, du côté du code source, les fichiers qui constituent le thème adoptent une hiérarchie et une dénomination presque standardisée.

En effet, il n’est pas rare de trouver un fichier nommé fonction.php ainsi qu’un certain footer.php

Ce sont ces deux fichiers qui vont être implémenté à l’aide de l’éditeur de WordPress. L’éditeur est accessible dans l’interface d’administration de WordPress : Apparences > Editeur.

Le fichier fonction.php, agit un peu comme une extension de WordPress. Grâce à lui, il sera possible de présenter différentes options de paramètres sur le thème, le tout depuis l’interface d’administration de WordPress.

Juste après la balise < ?php , ajouter la ligne de code suivante :

if ( function_exists(‘register_sidebar’))
register_sidebar(array(
‘name’ => ‘Footer’,));

Il est possible que cette ligne de code figure déjà dans le fichier function.php. Ce qui est toute a fait normal puisque ce tutoriel peut très bien s’appliquer sur la barre latérale. Si votre thème permet l’ajout de widgets dans la barre latérale, il est logique de retrouver cette ligne code à cet endroit.

Cliquer sur le bouton Mettre à jour le fichier pour sauvegarder les modifications. La fonction est à présent activée, il faut juste éditer le fichier footer.php afin qu’ils soient visibles sur le site.

Le fichier footer.php, affiche le pied de page du blog. Ajoutez-y les lignes codes suivantes sous la balise <footer>:

<footer>
<div id="footer-sidebar1">
<?php if ( !function_exists('dynamic_sidebar') || !dynamic_sidebar(1) ) : ?>
<?php endif; ?>
</div>
</footer>

Cliquer sur le bouton Mettre à jour le fichier pour sauvegarder les modifications. A ce stade, le pied de page peut recevoir des widgets. Pour vérifier que cela fonctionne, allez dans Apparence > Widgets. Une nouvelle boite vierge doit figurer en dessous de la boite réservée à la barre latérale. Glissez quelques widgets pour vérifier que tous fonctionne bien.

Lorsque les widgets sont placés dans la même boîte, ils s’affichent sous forme de colonne. Pour la barre latérale c’est parfait. Pour le pied de page ca l’es moins. Pour résoudre ce problème, il suffit de créer plusieurs boîtes dans le pied de page et ainsi mettre un seul widget par boîte.

Pour se faire il suffit de retourner dans l’éditeur et de dupliquer les lignes précédemment ajoutées dans footer.php et fonction.php.

Notez que le titre des boites dans lesquelles les widgets sont glissé/déposé, peuvent être modifié afin la encore de rendre la gestion du thème plus intuitive.

Cette modification s’effectue dans le fichier fonction.php, sur la ligne ‘name’ => ‘Footer’,)) ; comme le montre l’exemple ci-dessous.

if ( function_exists('register_sidebar'))
register_sidebar(array(
'name' => 'Footer Left',));

if ( function_exists('register_sidebar'))
register_sidebar(array(
'name' => 'Footer Center',));

if ( function_exists('register_sidebar'))
register_sidebar(array(
'name' => 'Footer Right',));

Dans cet exemple trois boites on était ajouté dans le pied de page ayant pour dénomination : Footer Left, Footer Center et Footer Right. En effet, car sur le site, les boites se placent les unes à côtés des autres et ceux, de gauche à droite.

Application Google Map pour iphone 5 et iOS 6?

La guerre des deux géants a démarré. Apple vs Google règlent leurs comptes en live et prennent l’utilisateur final en otage.

L’enjeu est simple: Google Map est l’application la plus utilisée et comme chacun en a l’habitude, Apple veut avoir la sienne pour ne plus dépendre de Google.

Du coup, l’iOS6 ne présente plus l’application Google Map pour une application développée en interne par Apple. Mais l’application est un scandale pur et dur. Aucune qualité, des bugs, mauvaise synchronisation avec le GPS intégré dans l’iphone.

L’application plan : un raté qui profite à Google et à son célèbre Google map.

Bref, pour résumé, l’application “Plans” de l’iphone fonctionnant sur ios6 est un grand loupé. Un grand loupé pour Apple qui ne voulait en fait pas renouveler le contrat le liant à Google pour l’exploitation de Google map.

Cette exploitation dénoncée contractuellement avec un an d’avance, Google avait, et a, deux possibilités :

  • Créer une application pour l’appstore, un peu comme celle éditée pour Youtube.
  • Laisser Apple dans son bourbier en espérant que les utilisateurs fuient la marque pour passer sous Androïd.

Selon les informations que l’on peut trouver et selon le très sérieux site TechCrunch,  Google prévoyait le lancement d’une application parallèle quand Apple pensait faire traîner sa validation sur l’appstore.

Une guerre discrète qui devait se régler un peu comme lors de la suppression de l’application Youtube qui était nativement présente sur les iOS précédents.

Mais la catastrophe “plans” tant dans le design, la précision, la qualité des informations, a dressé une véritable opportunité pour Google.

L’île de la réunion : Exemple de la médiocrité de l’application plan.

Sans relever tous les problèmes qu’on peut voir sur internet, voici un petit exemple personnel vécu la semaine dernière alors que je souhaitais rejoindre un le volcan par la route, sur l’île de la réunion.

La suppression de l’application a un tel écho que les apple addicted pourraient commencer par regarder Androïd.

C’est ce que souhaite Google qui comprend donc qu’en laissant Apple s’enfermer dans son coin, le bonus ne sera pas la vente d’une appli, mais le virement de nombreux clients chez eux.

Bref, c’est nous, les consommateurs de bases, habitués à la qualité des produits Google, qui nous retrouvons avec…. avec un téléphone qui ne fait plus Plan, Gps, Guide ou autre…. et ça fait tout drôle!

En tous les cas, sans solution rapide ou sans accord, Androïd se rapproche dangereusement de ma poche. Mais pour l’instant, aucune source ne laisse indiquer que Google chercherait à développer l’application Google map disponible sur l’appstore… du moins le directeur Général de la firme américaine se cache derrière des délais, de longs délais.

Apple : Sortie du nouvel iphone 5

Apple lance son nouvel iphone 5 : Plus léger, plus puissant, plus rapide.

Comme à son habitude, mais sans Steve Job, le show démarre dans une ambiance “extraordinaire”!
Du moins c’est le premier mot que Tim Cook a prononcé :Nous avons des choses extraordinaires à vous dévoiler! Malgré la menace Samsung et le climat tendu de la sortie du nouvel iphone 5, rappelons qu’il s’agit à nouveau d’un évènement planétaire pour tous les fan de la marque apple.

Après quelques minutes de présentation, le directeur marketing présente les détails techniques de l’iphone 5:

  • Plus fin que l’iphone 4S.
  • Un peu plus grand que son prédécesseur.
  • Les matières choisies sont le verre et l’aluminium.
  • L’écran sera toujours un retina, mais de meilleure qualité.
  • Le processeur sera un A6. Plus petit que l’A5, il est deux fois plus puissant.
  • Une meilleure autonomie est annoncée, avec une moyenne de 10H00 en communication ou un utilisation data.
  • L’appareil photo présente une bien meilleure qualité avec une meilleure focale. La question est de savoir si le manque de luminosité atteint toujours la qualité des photos.
  • La caméra passe à du 720 HD avec un mode panorama pour la capture.
Voilà pour les grands traits, avec un détail important : Le nouvel OS sera certainement la vrai différence de même que les trois micros intégrés.
Clairement, l’iphone n’avait pas pour qualité de rendre une bonne qualité audio. C’est désormais modifié avec l’intégration d’un troisième micro.

Grosse déception cependant, c’est l’absence du LTE (3,9G / 4G) pour les utilisateurs Français. De quoi inquiéter Bouygues Telecom qui pensait capter les premiers clients lyonnais avec son test sur la région en 4G.

De même, Apple change son connecteur : Le connecteur Lightning.

Plus de batterie? Et bien votre recharge d’ipad ou de votre vieil iphone 3GS ne vous saura plus d’aucun utilité avec le nouveau connecteur. Peu pratique certainement pour le “tous les jours”, le nouveau connecteur Lightning permet un branchement dans les deux sens pour passer de 30 à 8 broches…
Mais rassurez-vous! Les adaptateurs sont déjà prévus.

IOS 6 : Système certainement tout aussi attendu que l’iphone 5.

C’est le plus gros changement : Google Map sera supprimé pour intégrer la propre application de cartographie d’apple.
La 3D sera l’avancée majeure puisque les questions de notifications impliquent le développement d’un réseau que Google a déjà bien pris en main. Il faut donc attendre que l’utilisation soit massive avant de juger cet outil.
Un développement déjà annoncé les mois passés, avec l’aide du géant de la question : Tomtom.

L’évolution et l’installation du dernier OS sera possible à partir de l’iphone 3G. Egalement disponible pour l’ipad, l’ios 6 marque cependant l’arrêt des mises à jour sur l’ipad 1… abandonné après seulement 3 ans…

L’iphone 5 sera disponible à partir du 21 septembre 2012.

 

 

Nouvelle interface pour Google Apps

Google poursuit son affinage graphique.

Après Google Mail qui eu droit en premier aux améliorations, puis Blogger et les autres, c’est au tour de Google apps.

Son administration est donc plus simple, plus jolie et plus pratique, avec certainement l’objectif d’intégration de paramètres de personnalisation pour le futur.
Désormais la gestion du domaine se fait directement à partir de la page d’accueil, plus besoin de fouiller dans tous les sens.

Voilà pour l’actu du jour, rien d’extraordinaire, mais lorsque Google retape le graphisme de l’un de ses produits, c’est qu’il va y a voir du changement, ou tout simplement de l’action commerciale permettant de développer le produit.

Hors, on sait que c’est le cas de Google apps for Business, l’application de référence pour quelques entreprises déjà.

Dans ce sens, Atophisse développe la mise en place d’une unité commerciale sur le sujet. Comme beaucoup de prestataire de maintenance informatique, il est nécessaire de transformer l’activité qui va désormais s’apparenter beaucoup plus au conseil.

Les systèmes clouds comme Google apps change la vision de la maintenance informatique.

La maintenance des anciens systèmes reposait beaucoup plus sur la gestion matériel que les problèmes logiciels. Désormais, le matériel est plus simple et exige moins de puissance puisqu’avec les systèmes clouds qui s’implantent progressivement.

Les données sont externalisées, ce qui sollicitent moins les machines. De même, les suppressions malencontreuses et les problèmes de sauvegardes n’existent plus.

Ainsi, le métier est désormais l’accompagnement dans le choix de la solution pour s’assurer qu’elle correspond au mieux à l’organisation. Dans le changement (qui est très bientôt maintenant;) ), ce sera l’occasion de confronter les grands et la guerre entre Google et Microsoft risque de se déclarer.

Apple? Avec icloud, Apple marque des points, c’est certains, mais pour les particuliers. Les solutions pour les professionnels supposent une souplesse d’adaptation qu’Apple ne propose pas encore.

La tablette Google en vente sur Google Plus!

La tablette Google est arrivée! Désormais disponible un peu partout, elle a été pris d’assaut ce qui la rend difficile d’achat;

La Tablette Google disponible sur Google Plus !

Mais pas de panique, la tablette est disponible sur Google Plus! Une nouvelle étape franchie pour Google qui estime donc que tout est possible pour lui, même sur un store a priori créé pour les applications et les fichiers multimédias.

Le Google Play s’ouvre donc des nouvelles portes avec des produits “solides”, mais Google Play se démarque surtout d’Apple et de sa légendaire rigidité.

Un tarif très attractif pour la tablette nexus 7.

Montée par Asus, la Nexus 7 semble tout aussi qualitative que l’ipad. Hormis la taille (d’ailleurs plus efficace pour le transport), on se rapproche de la qualité Apple, mais avec un produit beaucoup moins cher puisque le prix d’entrée de 199€ marque la différence avec l’ipad.

Moins cher, plus petit, Google lance la démocratisation de la tablette à grande vitesse, c’est certains. Les revendeurs d’ordinateur ont du soucis à se faire, c’est d’ailleurs pourquoi nous travaillons activement à la formation sur tablette pour les nouveaux utilisateurs de ces appareils.

Avertissement de Matt Cutts: Baisse de pagerank et vente de liens.

Sanction directe pour la vente de lien : Chute du PageRank

Impossible pour Google de détecter les sites qui font de la vente de lien?

Impossible n’est pas Google et une fois de plus, il le démontre.

Dans son dernier article, Matt Cutts rappel les fondamentaux en matière de backlinking et explique les dernières sanctions tombées pour les sites pratiquant la location ou la vente de liens.

En faisant chuter le pagerank, Matt Cutts et son équipe en charge de la qualité casse deux préjugés:

  • Celui comme quoi Google serait incapable de jauger la qualité d’un site web.
  • Celui qui indique que le PageRank n’a plus aucune valeur.

Dernier coup fatal pour les échangeurs intempestifs de backlink.

En atteignant directement le pagerank, les échanges de liens sont définitivement troublés. Désormais, il va être délicat de connaître le poids de tel ou tel site internet.

Difficile donc de mettre en avant son site pour récupérer un lien si ce dernier? malgré son âge et ses placements, ne possède qu’un PR de 1 alors qu’il était à 3 auparavant.

Cependant pour les plus avancées dans les questions SEO, on peut effectivement voir que Matt Cutts parle du Toolbar PageRank et non du PageRank directement, puisque ce dernier est seulement connu par Google.

Cela indique également que nous ne pouvons plus réellement compter sur les TPR, calculés par des plugins autrefois efficaces, mais désormais à oublier pour les sites rétrogradés.

La PageRank a donc de la valeur !

Il est donc évident que le PageRank va faire l’objet de toutes les attentions.

Google, à travers l’article sur la baisse du Page Rank de Matt Cutts, renvoi aux précisions de la page consacrée aux recommandations pour le SEO.

Une nouvelle fois il veut que les référenceurs se concentrent sur les indications et cessent de “tricher”.  Mais quelques spécialistes du SEO, plus septiques, voient dans la sanction, une nouvelle forme d’intimidation pour éviter les pratiques douteuses.

Un simple lien, bien placé dans le bon contexte, peut être vendu très cher, sans pour autant que Google s’en rendent compte.

La conclusion semble donc être la suivante : Google pénalise la vente des mauvais liens.
Mais quid de la vente de liens de qualité? Moins nombreux ils sont très rémunérateurs pour leur propriétaire, mais il est difficile de les détecter. En réponse au Webmaster que Matt Cutts décrit dans son article,  il indique qu’il ne faut pas sous-estimer Google. La preuve? Il lui a fournit deux fois plus de renseignements sur son propre site, ce qui a certainement du forcer ce dernier au silence.

Bonne rentrée à tous!

 

Google Pingouin et les liens nofollow

Toujours dans le sujet qui fâche beaucoup de référenceurs, je souhaitais m’arrêter sur le cas du fameux lien nofollow.

Le lien nofollow, indice précoce de l’arrivé du Pingouin.

Mis en place après les nombreux abus, les liens nofollow ont permis de faire le ménage. Ce fut en quelque sorte un premier “pingouin” pour stopper l’utilisation massive de liens artificiels.

En réalité, si on fait le point, dans les années 2009 et 2010, le meilleur moyen d’être bien référencé, c’était le backlink à outrance.

L’objectif de chacun était donc de créer des liens artificiels en commentant tout et n’importe quoi. Pour lutter contre cela, Google a donc créer le lien nofollow, permettant alors de faire la différence entre un pure backlink et un simple commentaire, là pour commenter et non pour emprunter du Pagerank;)

Le lien nofollow, désormais nécessaire.

Source Seomix.fr

Mais le lien nofollow est maintenant nécessaire. Penguin fait appel au naturel et estime qu’un site qui n’a aucun lien nofollow est un site qui ne cherche que l’optimisation. Un peu de nofollow est donc nécessaire pour prouver le naturel et surtout pour prouver l’activité du site.

C’est pourquoi il faut en plus de ces liens, les créer sur des plateformes qui traitent du sujet, témoignant ainsi d’une véritable activité dans votre domaine, et donc d’une certaine efficacité. Le message de google est assez simple : Vous êtes actif dans un domaine, vous savez en parler, vous êtes reconnu? Il semble donc que votre site témoigne d’un certain sérieux.

Alors, ce n’est pas en créant des nofollow que tout va changer, mais c’est en prouvant que la répartition entre les dofollow et les nofollow est “normale” que vous pourrez vous écarter de cette partie génante de l’algorithme.