Archive for février, 2011

Les balises H1, H2, H3 et leur importance dans le référencement

Tout le monde sait désormais que pour un bon référencement, il est plus que nécessaire d’avoir une excellente qualité éditoriale avec une construction de contenu guidée par les balises h1, h2, h3, etc…

Mais le piège à éviter est de construire son contenu comme une copie d’étudiante, car dans un livre, s’il peut y a voir plusieurs chapitres, un page web ne doit contenir en réalité qu’une seule balise H1. Ok pour les autres h2 ou h3, mais le H1 doit être unique. Après avoir fait quelques tests sur deux sites à peu près identiques qui me servent de laboratoire pour vérifier si les infos guidant l’actualité du référencement sont efficace, j’ai pu voir que deux pages, identiques, référencées de façon indépendantes, ont pu voir leur référencement modifié lors de la suppression de la double balise H1.

Donc? Et bien, si “Abondance”, une des très bonnes références en matière de SEO, le disait, après avoir testé, le conséquence de la bonne utilisation de ces balises est claire. Il ne faut pas jouer avec les balises H1, à n’utiliser qu’une seule fois par contenu.

En revanche, pour les balises h2, h3 et autres, aucun problème. Mais je vous conseil tout de même de larguer au moins une centaine de mots entre chaque balise pour éviter que la construction de votre page ne soit que l’architecture. L’architecture est là pour servir le contenu comme support, et non l’inverse

La gestion de la page d’accueil sur WordPress

Un mot rapide sur WordPress pour ceux qui s’en servent comme un CMS axé sur la création de site plus que pour le blogging. La plupart des templates proposés sont uniformes et lorsque l’on doit tout changer pour personnaliser le thème, et bien la gestion et les modifications de CSS ne sont plus suffisants.
C’est d’ailleurs pour cela que les thèmes wordpress sont construits avec deux types de page. L‘index.php et page.php, afin de différencier le contenu d’accueil avec tout ce qu’il y a de plus courant.
Mais le problème lorsque l’on achète un thème pour avoir un design un peu plus pro, c’est que les éléments de personnalisation sont essentiellement dans le header et ne permettent alors pas de faire une distinction forte entre l’index et les autres pages.
C’est pourquoi au lieu de créer plusieurs header.php, tenter tout simplement la personnalisation de l’object en cause.
Par exemple si vous avez une bannière du type flash, ou un javascript comme featured content, et bien préférez l’entourage par des balises de conditions qui vous permettront de en deux lignes d’éviter la création de pages supplémentaires. Créer des pages supplémentaires n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué, en faisant un copier coller du code avec quelques ajustements pour les différences, on obtient facilement ce que l’on veut. Mais après, il vous faudra reprendre toutes les modèles, les stylesheet et tout le code ayant le header.php intégré… ce qui peut devenir un peu long.
Prenez donc votre header.php et devant l’object poser le code suivant:

<!--?php if (is_home()) : ?-->
objet ou autre éléments type javascript
<!--?php endif; ?-->

Vous pourrez alors voir que l’objet que vous ne vouliez voir qu’en page d’accueil n’apparaît désormais plus dans les autres pages de votre site web.

D’autres préférerons l’intégration direct de l’object dans l’index à la main… mais si votre sidebar.php n’est pas facilement configurable, vous allez devoir vous lancer dans des jeux de css! Ce qui n’est pas des plus facile.

Google Shopping

Nous pouvons voir depuis quelques mois l’apparition dans les résultats de recherche de Google quelques lignes au beau milieu de la page consacrée au shopping. Une nouvel aubaine pour google de prendre la main sur un outil laissé aux comparateurs de prix. L’affichage de prix, de l’image et du lien permet donc d’attirer les acheteurs de façon très efficace. Pour l’instant gratuit, ce service fait pourtant concurrence à l’adword, en attirant l’oeil des acheteurs efficacement.

Alors tout cela pose un problème et me rappel  les nombreuses questions posées autour de la transformation de localcenter en google adresse. Et le premier à en souffrir sera donc le référenceur SEO qui voit passer devant lui des sites non optimisés. Un peu comme Google Adresse qui donne la position a quiconque inscrit son site, de façon aléatoire. Il semble que les équipes google s’intéressent plus à l’intégration d’une solution globale de google plutôt qu’au placement d’un ou deux critères : je m’explique.

Avant, avec le SEO on s’en sortait ! Il suffisait de maîtriser le référencement, alors que désormais, il faut être présents sur tous les critères définissant le ROI : Adwords, Adress, Seo, et maintenant un de plus dans l’équation : Google Shopping.

Les pros d’un métier devraient donc reprendre le pas sur les quelques malins du SEO, service qui pourtant à le mérite de favoriser ceux qui consacrent beaucoup de leur temps à Google.