Archive for octobre, 2010

Le début d’un blog et la patience comme maître mot.

Ayant lancé ce blog il y a plus de deux ans, nous l’avons totalement repris, refondé et surtout effacé pour reprendre une base bien différente qui se rapporte avec l’évolution de notre métier. Notre société Atophisse était à la base une société dédié à la formation informatique dans le cadre du droit individuel à la formation et à la maintenance informatique. Ayant travaillé l’apport de notre clientèle exclusivement par internet et par le référencement naturel de nos sites internet, nos clients nous ont demandé de nous orienter vers ces nouveaux services de référencement, ce qui nous a poussé à clairement modifier l’organisation de notre société.

Atophisse est donc aujourd’hui réorganisé par département et propose des services beaucoup plus larges et surtout un service de webmarketing à part entière.

C’est pourquoi nous reprenons donc ce blog à ZERO! Et nous redécouvrons donc les problèmes d’un blog qui doit démarrer sur un nouveau sujet, d’un blog qui doit rééditer un contenu différent et surtout un blog qui doit se nourrir de nouveaux visiteurs.

Nos méthodes pour nous faire connaître, c’est avant tout la qualité d’un contenu qui doit être précis, régulier et surtout qui doit apporter de l’information en relation avec ce que les lecteurs attendent. Vous pourrez donc profiter de nos articles pour en savoir de plus en plus sur le SEO, tout particulièrement sur les blogs wordpress sur lesquels nous éditons la plupart des blogs et des sites de nos clients, souhaitant offrir en marge de la qualité graphique et architectural, une bonne base pour le référencement naturel.
Ainsi pour le début d’un blog, vous avez le choix de passer par un éditeur type “over-blog” qui, nativement s’occupe de votre référencement, mais qui ne vous offrira pas toutes les options que l’on peut trouver dans un blog construit sur wordpress. Le gros avantage est de pouvoir travailler avec des outils évolutifs, et des outils que l’on fait progresser facilement grâce au système de plugins que l’on peut mettre en place en fonction de ce que l’on souhaite lancer sur son blog.
C’est donc un système très intéressant qui permet de profiter des échanges sur les réseaux sociaux, mais également de profiter des systèmes de ping, tout en conservant la qualité native SEO de wordpress. Bref… un bon choix pour lancer un blog, avec la patience qui va avec bien sur, car il faut bien attendre 3 à 6 mois avant de profiter de la fidélité de ses lecteurs.

La question des liens Dofollow et Nofollow

Le Nofollow et le Dofollow.

La question ou plutôt les réponses à ces questions quant à l’efficacité ou non d’un lien nofollow sont plus que vagues. Certains ont fait des tests positifs, d’autres qui n’ont rien vu de changer après une campagne nofollow.

Je n’ai donc pas un avis tranché sur la question et si le propre du SEO est ne pas avoir des réponses tranchées, mais un avis mesuré à toutes les questions touchant le référencement naturel, je peux observer une chose sur le nofollow.
En réalité, je crois que google le considère, mais n’en fait minimise la portée d’un lien nofollow sans pour autant considérer ce dernier comme absent.
Ce genre de backlinking peut donc s’avérer efficace pour faire connaître une page de site que google n’irait pas chercher en raison de son éloignement dans l’architecture du site. Si votre lien de la page est coincée dans la 5 ou 6ème génération de lien, google a peu de chance de le vérifier dans la semaine, même si votre blog ou site web est régulièrement boosté.

Donc le nofollow permettra de faire connaître votre page, mais en mettre dans tous les sens, ne servira pas à booster ce lien, sauf si chacune des pages que vous linker est en strict rapport avec votre contenu.
Conséquence, je crois qu’il faut considérer le nofollow comme étant un lien restreint, mais qu’il faut également et surtout le corréler avec le champ lexical de la page que vous souhaitez référencer et la page où vous poser votre lien.

Après pas mal de discussion avec des professionnels de la question, c’est je crois la réponse la plus large que l’on peut donner, et c’est pourquoi elle me paraît bonne. Il y a toujours des exemples qui viennent contredire le fond de l’interrogation, mais comme toute bonne règle il faut des exceptions. Reste à savoir pourquoi certains tests fonctionnent et pourquoi ces tests ne suivent pas le bon sens que l’on observe sur la plupart des autres tests.

La question est donc large, et je crois que la meilleure réponse est : Poster votre analyse, analyse en fonction de votre expérience et des tests que vous avez pu mené. Après quelques dizaines de commentaires, je suis persuadé que l’on trouvera des points communs… C’est peut être en quelque sorte la définition d’un algo.. non?

J’attends votre retour sur la question et surtout vos critiques sur mon avis;)

Quelques changements profonds pour Google Adresse

Google adresses : Le SEO s’en voit touché directement.

Pour ceux qui suivent le référencement de façon quotidienne, vous avez pu voir l’importante différence de ces derniers jours avec l’intégration direct de Google Adresse au sein des résultats naturels. Une donne qui va changer les choses pour le référencement naturel de longue traîne qui inclue la notion de Ville ou de région.
Ainsi, si nous prenons l’exemple simple d’une activité de service sur une ville, la plupart des référenceurs travaillent avec cette notion bien en tête.
Exemple : Si nous tapons “depannage informatique” (petit backlink pour notre structure dédié au dépannage informatique, excusez moi;) ) nous pourrons observer des résultats naturels, comme l’indique l’image ci-dessous:

On peut observer que désormais, les résultats sont associés à Google Adresse, et en fait, il était temps que cela se fasse pour une raison bien simple : Tout d’abord, être en premier sur Google adresse, c’est à peu près autant de visites que si on avait placé des publicités adwords. Et l’énorme avantage, c’est qu’on ne paie rien du tout, il suffit de s’inscrire et de récupérer les codes à insérez pour la validation de sa fiche. Ensuite, tout est bon, au bout de deux ou trois jours, on peut voir sa fiche entreprise apparaître sur les mots clefs afférents à notre métier.
Mais le problème sur lequel beaucoup de webmaster s’interpellaient, c’était la façon dont il fallait procéder pour être premier sur Google Local Center, désormais Google Adresse. Et bien, les réponses n’étaient pas précise.

Avec cette nouvelle présentation, Google donne le ton : Votre site sera référencé en fonction de votre effort sur le SEO, mais sera également présent voir associé à votre fiche Google Adresse.

Une nouvelle stratégie à adopter donc pour pouvoir booster ses ventes sur internet lorsque la réflexion est posée en local.
Cependant, je crois qu’il faut s’accorder encore un peu de temps avant de définir les stratégies SEO pour coller à cette nouvelle présentation qui dans la droit lignée du Mayday dont je vous parlerais plus en détails ensuite, va changer pas mal de comportement, afin de privilégier un nouvelle fois la qualité contre le référencement quantitatif promis par beaucoup de société qui ne cherche qu’à faire de l’argent sur du “One Shot”

A vos remarques sur le sujet !

WP Cache, un plugin qui fait son effet immédiatement

En matière de référencement, tout le monde sait que WordPress est nativement conçu pour donner de l’efficacité et qu’avec un peu de contenu et quelques bons plugins, les choses se passent bien et les choses se passent vite. Bref, la question est donc davantage de trouver la combinaison des bon plugins permettant d’organiser son blog pour le SEO, qui est à la base de toute fréquentation bien sûr.

Alors, le contenu pour le contenu, on sait que ce n’est pas efficace si la base de l’organisation n’est pas propre.

C’est pourquoi je souhaitais vous parler de WP Super Cache. Beaucoup le connaisse, mais je conseil en fait de le poser en série dès le début de l’installation de votre blog. S’il est moins nécessaire quand WordPress est utilisé pour un site internet, le propre d’un blog est de vouloir communiquer sur des images, des infos que l’on souhaite transmettre, et la conséquence est net : Le poids de la page est souvent beaucoup plus important qu’un site WordPress ou l’objectif est commercial. On est donc pour ces derniers dans l’efficacité alors que pour un blog on est dans le communication d’éléments. Et ces éléments, avec leurs poids, ne sont pas les meilleurs amis du SEO.

WordPress a donc édité ce plugin qui permet d’accélérer le chargement de la page pour donc permettra à votre lecteur d’avoir l’info plus rapidement. Le plugin est donc essentiel si vous êtes sur un hébergement mutualisé ou si votre blog commence a avoir de plus en plus de trafic et qu’il commence à ramer.

Mais que fait WP-Cache? C’est très simple : Au lieu d’interpréter le code PHP et de lancer une requête vers la base de données lors de l’appel d’une page, il sert directement au visiteur une page HTML.  Comment est ce possible? Et bien, l’info de la base que votre blog a servi quelques secondes plus tôt à un autre visiteur a été conservé dans le cache, et du coup, à l’appel d’une même page, WP Super Cache permet de servir le même résultat, évitant ainsi tout le cheminement.

Ainsi, à partir du moment ou vous avez plus de 100 visiteurs jours sur votre blog wordpress, vous pourrez rapidement vous rendre compte du bon effet de ce plugin.

De plus, et cela est essentielle pour votre référencement naturel, comme les pages chargent plus vite, le taux de rebond va baisser, alors qu’un chargement de page négligé par le créateur d’un site ou d’un blog est souvent à l’origine d’un taux de rebonds supérieur à 60%.

J’ai pu voir de mon côté que mon taux de rebond a diminué de 4% depuis l’installation de WP Super Cache, un élément important puisque ça montrait bien que les gens s’agaçaient de la lenteur de certaines pages et quittaient le site au plus vite pour cela. Pour le télécharger, voici le lien wp super cache.